Abonnez-vous
Publié le

FÊTES DE BAYONNE10 propositions pour faire bouger

Elles ont été présentées par un collectif qui regroupe une douzaine d’associations représentant des peñas, des commerçants, des cafetiers, des musiciens et même des habitants.
FÊTES DE BAYONNE – 10 propositions pour faire bouger

Après avoir planché sur l’avenir de ce rendez-vous XXL, le Collectif 2032 (en référence au centenaire des fêtes) a dévoilé des initiatives concrètes afin d’éviter les débordements néfastes, voire dangereux. Le but est aussi de remettre les Bayonnais et la culture basque au cœur de cet événement qui ne cesse de grossir, au risque de devenir ingérable.
 
La tragédie qui a frappé l’édition 2023 (un habitant agressé mortellement en rentrant chez lui) a servi de déclic, de même que le record d’affluence (1,3 million de festayres).

Ce collectif fait des propositions concrètes pour pouvoir apporter des évolutions significatives, d’ici la prochaine édition, avancée du 10 au 14 juillet (en même temps que Pampelune), en raison des contraintes pesant sur les services d’ordre avec les Jeux Olympiques de Paris.

Parmi ces mesures : le déplacement de la fête foraine pour éviter une saturation de la place de la Liberté ; la valorisation de la musique vivante ; des limitations ponctuelles concernant les sonorisations extérieures ; une coordination entre les cafetiers, restaurateurs, associations et peñas avec une organisation en îlots ; une application pour alerter, prévenir, orienter ; un protocole pour la lutte contre les  violences et discriminations sexuelles ; une implication de la jeunesse dans la préparation et le déroulement des Fêtes ; des ateliers dans les établissements scolaires, pour faire remonter des idées ; une amélioration de la collecte des déchets ; la lutte contre les mictions sauvages, etc.

Participent à ce collectif : le Groupement des peñas bayonnaises, l’Union des métiers de l’industrie de l’hôtellerie (hôtels, restaurants, cafés, discothèques…), l’association des commerçants, la Carré des résidents, Baiona banda, Kasu, Besta alternatiboak, les Gaiteros du roi Léon, etc.

Commentaires (1)


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

Anonyme
il y a 7 mois -
Cette réunion initiée par le Collectif 2032 accouche donc d'une souris ! Seules 10 propositions retenues parmi toutes celles qui ont été faites pour la modification du statut des fêtes de Bayonne suite à l'agression sauvage d'un homme rentrant banalement chez lui pendant l'édition 2023, et surtout aucunes contraignantes, ni évolutives pour le mieux être de ces moments dits festifs ! Ce ne sont pas ces "mesurettes", qui pour certaines existent déjà et qui pour d'autres sont vides d'efficacités, qui vont donc faire évoluer cette beuverie commerciale en rendez-vous convivial et bon enfant... 1 mort, des agressions diverses et variées, des comportements agressifs et vulgaires à l'infini n'ont pas été suffisants pour infléchir le cours de cette décadence. Souhaitons que 2024 n'engendre pas de nouveaux monstres... surtout pour que Bayonne et ses commerçants puissent sortir la tête haute de la prochaine édition... Ce ne sera pas faute d'avoir porté le sujet sur la place publique.

À lire aussi