Abonnez-vous
    Publié le Mis à jour le

    Nouvelle-Aquitaine Amorçage pour booster les startups

    Marie Mérouze, fondatrice de Marbotic, a pris la présidence de l’association qui octroie des « prêts d’honneur innovation » aux jeunes pousses prometteuses de la région….
    AQUITAINE AMORCAGE 1
    Marie Mérouze succède à René Laversanne, qui présidait l’association depuis 14 ans. L’an dernier, le dispositif de la structure, animé par Aquiti Gestion, a permis de prêter près d’1,5 million d’euros à quelque 29 startups de la région.

    Émanation de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Caisse des Dépôts, l’association Nouvelle-Aquitaine Amorçage soutient les entreprises innovantes à travers un dispositif de prêts à 0%. Créée en 2002, elle aurait depuis aidé plus de 500 dirigeants et porteurs de projets novateurs à travers une quinzaine de millions d’euros de prêts. Rien que l’an dernier, 53 prêts d’honneur innovation ont été accordés, pour un montant d’1,463 millions d’euros.

    Pas moins de 29 startups ont ainsi été soutenues en 2020, pour l’essentiel en Gironde, à l’exemple de Koovee (Saint-Aubin-de-Médoc, couverts comestibles gourmands et écologiques) et de Dioxycle (Pessac, conversion/valorisation du dioxyde de carbone), mais aussi plus près de nous, comme Elqano (Bidart, outil de gestion des connaissances dans l’entreprise) et Elika Team (Biarritz, ingénierie linguistique pour le secteur de la défense et de la sécurité). Lesdits prêts sont plafonnés à 30.000 euros par entrepreneur et à 100.000 par entreprise. Les projets sont identifiés et suivis par le fonds régional Aquiti Gestion.

    Une ancienne bénéficiaire à la présidence…

    Nouvelle-Aquitaine Amorçage vient d’annoncer un renouvellement de son bureau. Après 14 ans de bons et loyaux services, René Laversanne cède la place à Marie Mérouze à la présidence. Ancien chercheur au CNRS et fondateur de la société Capsulis, René Laversanne s’était lancé en 2012 dans le conseil aux entreprises innovantes via son cabinet dédié Ixeo.

    Deux autres changements sont à noter : Marc Dolatkhani, fondateur de Polymer Expert (Pessac), prend la casquette de trésorier, et Sandra Martin, fondatrice de Futuramat (à Dissay, dans la Vienne), celle de vice-présidente. Les autres membres du bureau restent en place.

    La nouvelle présidente (ingénieur Centrale Paris), spécialiste des technologies de l’éducation, a créé sa société Marbotic en 2012, « avec l'ambition de réconcilier digital et jouet d'éveil tangible ». Cette jeune pousse bien orientée à l’export (il représente 99% des ventes) commercialise en effet des jeux combinant jouets en bois et applications sur tablette tactile, aussi bien pour les familles que pour les écoles. Depuis deux ans, Apple distribue ces jeux dans tous ses magasins physiques.

    L’entreprise est établie à Bègles et emploie 20 personnes. Elle jouit de positions intéressantes dans certains pays, comme aux Pays-Bas, où 70% des classes de CP travailleraient avec ses produits. En 2014, Marbotic avait bénéficié d’un prêt d’honneur de Nouvelle-Aquitaine Amorçage.

    Pour Marie Mérouze, c’est donc l’occasion de rendre la pareille à l’association : « Je suis très attachée à notre belle région et donc très heureuse de pouvoir contribuer à l’éclosion des pépites de Nouvelle-Aquitaine qui feront le monde de demain. Nous sommes dans un monde en changement permanent et plus que jamais nous avons besoin de donner un coup de pouce aux entrepreneurs qui osent innover », explique-t-elle.

    La nomination de la nouvelle présidente a été saluée par Alain Rousset, administrateur de l’association en tant que président de la région : « Le succès de son entreprise démontre tout l’intérêt du prêt d’honneur innovation et nous souhaitons aujourd’hui la remercier d’offrir de son temps pour permettre à d’autres futurs entrepreneurs de bénéficier de ce dispositif ».

    De futurs entrepreneurs qui devraient être encore fort nombreux cette année…

    Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici

    À lire aussi

    Commentaires


    Réagissez à cet article

    Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.