Abonnez-vous
Publié le

Daher-Socata va tripler sa production à Louey

Un immense bâtiment en construction pour les trappes d’atterrissage. Succès pour le TBM900
SOCATA TBM900

Automne, saison des champignons. Pourtant, ce n'est pas un cèpe géant qui est en train de pousser du côté de Louey (canton d'Ossun, entre Juillan et Lourdes), mais bien un immense hangar de 4.000 mètres carrés, prolongement d'un bâtiment déjà existant, à l'initiative de Daher Socata.

Sa vocation ? Accueillir une nouvelle ligne de fabrication des trappes d'atterrissage pour l'A350.

Et…

DAHER SOCATAEt il y a du pain sur la planche (ou du train sur l'atterrissage) puisqu'à horizon 2017, la production doit tripler. Il faudra attendre 2016 pour assister à son inauguration, mais avant d'être sabré, le champagne peut déjà être mis au frais.

Aussi bonne soit-elle, la nouvelle est cependant logique : depuis 2008, Daher bosse sur les trappes de train d'atterrissage de l'A350. Et le mois dernier, ils ont même livré un modèle de trappe plus grand pour l'A350-1000. Du coup, voilà deux trains à mener de front...

daher3Si à ce jour, ce sont entre 6 à 8 trappes qui sortent d'ici par mois (pour équiper 3 à 4 avions), il faut se retrousser les manches, car pour 2017, il faudra en sortir une vingtaine (pour équiper une dizaine d'avions).

On ne sera plus étonné qu'il faille pousser les murs pour y arriver. Qui sait ? Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, ce hangar sera peut-être aussi l'occasion d'embaucher du personnel pour y travailler ?

daher1Car il ne faut pas non plus oublier le succès du TBM900, le monomoteur, dont les commandes pourraient arriver à 55 pour la fin de l'année. Quand on vous dit qu'ils ne chôment pas !

À lire aussi

DAHER 1

Daher met les gaz dans l’innovation

L’avionneur, équipementier et logisticien vient d’annoncer qu’il est en train de créer 3 nouveaux centres d’innovation près de ses sites de Toulouse, Nantes et… Tarbes.

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.