INDEX

Ovalie – Top 14, Pro D2, Bleus, Bleues et Bleuets

Le 21 Fév. 2020

Bayonne à domicile et Pau à l’extérieur jouent gros dans leur redoutable lutte pour le maintien. – Mont de Marsan a tombé le leader, tandis que Biarritz a chuté à Aguiléra. – Les Bleus et les Bleues défient le Poireau ; les Bleuets ont du mal…

Rubriques :

L’Aviron Bayonnais doit absolument renouer avec la victoire à Jean-Dauger contre le Stade Français. La Section Paloise a besoin de chercher des points à Castres. Le Stade Montois a confirmé contre Colomiers. Le BOPB a perdu son bras de fer contre Perpignan à domicile. Les Français jouent une finale avant la lettre chez les Gallois. Idem pour les Françaises. Les moins de 20 ans ont enregistré une deuxième défaite au Pays de Galles.


Bayonne-Stade Français : ambiance garantie pour un match capital

Samedi 22 février à 20h30 (Rugby+)

L’Aviron Bayonnais, après sa belle prestation dans l’Hérault (31-29), a une occasion de s’éloigner de la zone rouge et de prendre un peu de marge vis-à-vis d’un Stade Français qui a retrouvé un gros niveau.

Il recevra ensuite Toulouse (29 février) : un autre défi majeur. Après une nouvelle pause de 3 semaines, le marathon se poursuivra avec : un déplacement à Castres (21 mars) et la réception du Racing (28 mars). Au menu ensuite : match à Pau (11 avril), voyage à Clermont (18 avril), accueil de Bordeaux (25 avril), déplacement à La Rochelle (9 mai), réception de Toulon (16 mai), expédition à Brive (30 mai), et pour finir la venue des Lyon (6 juin) à Jean-Dauger.


Le jeune deuxième ligne international, Guillaume Ducat, a été remis à la disposition du club et sera titulaire. Pas de surprise dans le XV de départ. Le staff a fait largement confiance à l’équipe ayant fait une belle prestation à Montpellier. Seuls changements : les titularisations de Héguy (3e ligne) et de De Clercq (pilier). A noter les retours de Mariano Galarza et Matthew Luamanu sur le banc. Taofifenua n’est pas dans le groupe.

Le XV de départ : Camara – Tisseron, Alofa, Muscarditz, Duhau – (o) Lafage, (m) Rouet – Héguy, Van Lill, Monribot (cap) – Jaulhac, Ducat – De Clercq, Delonca, Iguiniz

Les remplaçants : Van Jaarsveld, Boniface, Galarza, Luamanu, Ruru, Barthélémy, Ordas, Mousset.


Paris envoie du lourd. Les internationaux remis à disposition du club, Kylan Hamdaoui et Lester Etien, seront titulaires. Jonathan Danty et Antoine Burban (longuement blessé) signent leur retour.

Le XV de départ : Hamdaoui – Etien, Waisea, Danty, Lapègue – (o) Sanchez, (m) Hall – Matera, Gray, Burban – Maestri (cap), Gabrillagues – Alo-Emile, Latu, Béthune.

Les remplaçants : Da Silva, Mavinga, Azagoh, Godener, Chapuis, Coville, Segonds, Tagi.


Castres-Pau : Béarnais en quête de performance

Samedi 22 février à 20h30 (Rugby+)

La Section Paloise a besoin de retrouver la voie de la victoire à la fois pour reprendre confiance et pour sortir de sa position de barragiste. Le combat s’annonce rude face à une équipe qui lutte aussi pour le maintien. Le week-end prochain, les Palois accueilleront la redoutable équipe de Montpellier, avec un impératif de succès.

Après une nouvelle pause de 3 semaines, ils livreront un combat décisif et sous très haute pression à Agen (21 mars), concurrent direct pour le maintien. Après un voyage à Toulon (28 mars), la réception de Bayonne sera capitale (11 avril), d’autant plus que suivront une expédition à La Rochelle (18 avril) et l’accueil de Lyon (25 avril). La dernière ligne droite sera terrible avec la venue de Toulouse (9 mai), un déplacement au Racing (16 mai), l’accueil du Stade Français (30 mai) et pour finir un déplacement à Bordeaux. L’heure est à la mobilisation générale pour éviter de vivre un cauchemar.


Pas de surprise dans la composition de l’équipe. Comme prévu, Whitelock fait son retour Pinto reprend son aile. A signaler, la présence de Marques et de Dumoulin sur le banc.

Le XV de départ : Smith - Pinto, Vatubua, Fumat (cap), Votu – (o) Hastoy, (m) Daubagna - Puech, Whitelock, Erbani - Metz, Delannoy - Adriaanse, Rey, Fisi’ihoi.

Les remplaçants : Barka, Moïse, Pesenti, Tagitagivalu, Marques, Taylor, Dumoulin, Hamadache.


Côté Castrais, c’est quasiment l’équipe type qui évoluera dans son antre, avec notamment le Béarnais Julien Dumora à l’arrière. On note la présence sur le banc des deux internationaux libérés pour le week-end, Delaporte et Jelonch.

Le XV de départ : Dumora - Nakosi, Combezou, Vialelle, Laveau - (o) Urdapilleta, (m) Kockott - Gérondeau, Vaipulu, Babillot (cap) – Moreaux, Jacquet - Hounkpatin, Jenneker, Tierney.

Les remplaçants : Firmin, De Benedittis,.Samson, Delaporte, Jelonch, Radosavljevic, Caminati, Kotze.


16ème journée de Top 14

Le championnat est, pour le moment, coupé en 3 blocs avec deux leaders qui ont distancé un groupe de 6 équipes qui se battent pour 4 places en phase finale. Derrière, 6 autres se tiennent en 7 points dans la course au maintien.

Samedi 22 février : La Rochelle-Toulon (15h30, Canal+) ; Bayonne-Stade Français, Castres-Pau, Brive-Agen (20h30, Rugby+) ; Clermont-Bordeaux (20h45, Canal+ Sport)

Dimanche 23 février : Lyon-Racing (12h30, Canal+ Sport) ; Toulouse-Montpellier (16h50, Canal+)


Classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Bordeaux (52), Lyon (49)
  • Qualification pour les barrages : Racing (41), Toulon (40), La Rochelle (38), Clermont (36)
  • Milieu de tableau : Montpellier (36), Toulouse (35), Brive (29), Castres (28), Bayonne (25), Stade Français (24)
  • Barrage de relégation : Pau (24)
  • Relégation : Agen (22)

17ème journée de Top 14

Samedi 29 février : Racing-La Rochelle (15h30, Canal+) ; Bayonne-Toulouse, Pau-Montpellier, Agen-Clermont (18h, Rugby+) ; Brive-Lyon (20h45, Canal+ Sport)

Dimanche 1er mars : Bordeaux-Castres (12h30, Canal+ Sport) ; Toulon-Stade Français (16h50, Canal+)


Mont de Marsan-Colomiers (16-12) : une victoire qui pèse contre le leader

En battant le leader, le Stade Montois a confirmé qu’il a retrouvé un niveau intéressant en mettant fin à une série de neuf victoires consécutives du leader. Cette victoire lui permet de croire encore à une qualification pour les demi-finales, même avec 9 points de retard sur le 6e, Biarritz. Il lui faudra ensuite aller battre Béziers dans son antre.

Les Landais ont bien débuté en prenant le dessus dans le jeu. Une domination concrétisait par un essai de Naituvi (21e). La sortie de Maurino sur carton rouge (26e) leur a facilité ensuite les choses pour virer en tête à la pause. Dans une deuxième période compliquée par la sortie de Carlos Muzzio (carton rouge), les Montois ont bien résisté pour préserver un succès précieux.


Biarritz-Perpignan (18-22) : un coup d’arrêt à Aguiléra

Mauvaise affaire pour le Biarritz Olympique Pays Basque qui tombe après une belle série de dix victoires à Aguiléra et s’éloigne du top 4. Le combat a été rude face à des Catalans très solides et réalistes. Il va falloir réagir très vite, avant d’aller défier le N°2, Grenoble, jeudi prochain au pied des Alpes.

Les Basques n’ont pas su confirmer leur performance à Vannes, se heurtant à une défense efficace des visiteurs. Ils trouveront cependant deux fois la voie pour aplatir dans l’en-but par Armitage (49e) et Peyresblanques (73e). Mais, c’était insuffisant face à la réussite du butteur adverse, Bousquet, auteur de 17 points (6/7 au pied).

Menés pendant tout le match, les Biarrots n’ont pas su mettre les ingrédients indispensables pour maîtriser l’un des favoris pour la montée en Top 14. Cela n’enlève rien au fait que le BO a les moyens de jouer les troubles-fête en fin de saison.


21e journée de Pro D2

Mont de Marsan-Colomiers (16-12), Biarritz-Perpignan (18-22), Aurillac-Vannes (22-11), Nevers-Carcassonne (34-12), Rouen-Angoulême (17-18), Valence-Provence (17-22), Montauban-Grenoble (21-13)

Dimanche 23 février : Oyonnax-Béziers (14h25)


Classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi-finales : Colomiers (68), Perpignan (67)
  • Qualification pour les barrages : Grenoble (65), Oyonnax (58, 1 match en moins), Nevers (56), Biarritz (56)
  • Milieu de tableau : Angoulême (51), Vannes (49), Mont-de-Marsan (47), Carcassonne (45, 1 match en moins), Béziers (43, 1 match en moins), Provence (40, 1 match en moins), Montauban (40, 1 match en moins), Aurillac (34)
  • Relégation : Rouen (30), Valence (20, 1 match en moins)

22e journée de Pro D2

Jeudi 27 février : Grenoble-Biarritz (20h45, Canal+ Sport)

Vendredi 28 février : Béziers-Mont de Marsan, Provence-Aurillac, Carcassonne-Montauban, Perpignan-Rouen, Vannes-Valence (20h) ; Colomiers-Oyonnax (20h45)

Dimanche 1er mars : Angoulême-Nevers (14h25)


Pays de Galles-France : une finale avant l’heure

Samedi 22 février à 17h45 (France 2)

Pas de surprise dans la composition du XV de France. Fabien Galthié a fait confiance aux vainqueurs de l’Angleterre et de l’Italie. Les seuls changements concernent le remplacement des joueurs blessés (Rattez et Penaud). Fickou glisse à l’aile, tandis que Vakatawa (forfait contre l’Italie) jouera au centre avec Vincent.

Sur le banc, ça bouge avec les retours de Chat et Ramos. Le pilier toulonnais Gros remplace le Bordelais Poirot ; le Lyonnais Cretin prend le relais de Palu.

Ce match contre le XV du Poireau est une véritable finale avant l’heure. Le vainqueur prendra une option pour remporter le Tournoi et pourra viser le Grand Chelem.


Le XV de départ : Bouthier (Montpellier) – Thomas (Racing), Vakatawa (Racing), Vincent (Montpellier), Fickou (Stade Français) – (o) Ntamack (Toulouse), (m) Dupont (Toulouse) – Ollivon (cap, Toulon), Alldritt (La Rochelle), Cros (Toulouse) – Willemse (Montpellier), Le Roux (Racing) – Haouas (Montpellier), Marchand (Toulouse), Baille (Toulouse).

Les remplaçants : Chat (Racing), Gros (Toulon), Bamba (Lyon), Taofifenua (Toulon), Cretin (Lyon), Serin (Toulon), Jalibert (Bordeaux), Ramos (Toulouse).

Cinq joueurs font aussi le déplacement en réserve : Mauvaka (Toulouse), Atonio (La Rochelle), Palu (Racing), Lucu (Bordeaux) et Ngandebe (Montpellier).


C’est Toulouse qui a le plus de joueurs mobilisés (7), devant Montpellier et le Racing (5), Toulon (4). Suivent : La Rochelle, Bordeaux et Lyon (2), le Stade Français (1).

Les autres sont à la disposition de leur club pour le week-end, dont le Bayonnais Ducat, les Castrais Delaporte et Jelonch (qui pourront jouer contre Pau, les Parisiens Etien et Hamdaoui (qui pourront jouer contre Bayonne.

 


Le programme du week-end

Samedi 22 février : Italie-Ecosse (15h15) et Pays de Galles-France (17h45)

Dimanche 23 février : Angleterre-Irlande (16h)


Les prochains matches des Bleus

Dimanche 8 mars : Écosse-France (16h).

Samedi 14 mars : France-Irlande (21h).


Bleues et Bleuets au Pays de Galles

Ce vendredi, les moins de 20 ans ont chuté chez les jeunes Gallois à Colwyn Bay (14-11), encaissant une 2e défaite en 3 matches qui met un terme aux espoirs de remporter le tournoi des 6 Nations. Le Palois Thibault Debaes était titulaire à l’ouverture, profitant du forfait du Bayonnais Thomas Dolhagaray


Dimanche (15h), les féminines se rendront à Cardiff pour tenter d’engranger une deuxième victoire après leur beau succès contre les Italiennes (45-10). On suivra particulièrement : Pauline Bourdon (Bayonne) à l’ouverture, la 3e ligne Bayonnaise Céline Ferer (qui joue désormais à Toulouse) et Lise Arricastre (Lons), pilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *