INDEX

Vers une « Cité du bois » en terre tarusate ?

Le 18 Oct. 2020

La Communauté de communes et l’Office de tourisme pourraient prochainement miser sur le bon vieux pin des Landes en portant un projet centré sur la découverte de cette ressource…

C’est l’une des idées nées du DLA (Dispositif local d’accompagnement) lancé l’an dernier pour imaginer l’avenir de l’Office de tourisme local, comme on l’a appris fin septembre à Pontonx-sur-l’Adour, à l’occasion de l’AG de la structure.


En 2019, avait été initié en pays tarusate un dispositif local d’accompagnement (DLA) de l’office de tourisme communautaire. Ce dernier a ainsi été accompagné par l’association BGE Landes, et la réflexion sur son développement a été menée avec le concours du cabinet toulousain ERF Conseil, notamment spécialisé dans le marketing du tourisme durable.

Et parmi les conclusions de cette réflexion, révélées dans la foulée de la dernière assemblée générale dudit office de tourisme, a notamment émergé l’idée d’une future « Cité du bois », qui rappellera sans doute quelque chose aux Mimizannais.

En effet, on se souviendra peut-être que semblable projet avait été imaginé dans les années 90 puis porté dans les années 2000 par Jean Bourden, ancien maire de Mimizan et ex-président de sa Communauté de communes. En 2006, ce projet avait même été labellisé « pôle d’excellence rurale », et les conditions de son financement (6 millions d’euros) paraissaient réunies. Il devait principalement s’appuyer sur un « centre d’information et de communication sur le bois-matériau ».

Las ! Ce projet n’a finalement pas vu le jour, et pas loin de 20 ans après le lancement de l’idée, quelques dents n’avaient pas manqué de grincer.


Dépôt d’une marque et premiers contacts…

Pour l’instant, l’idée n’a évidemment fait que germer en terre tarusate, mais il y aurait quand même un peu de concret avec le dépôt en cours d’une marque « Cité du bois » à l’INPI, et puis aussi de premières prises de contact annoncées avec les acteurs de la filière bois, assez nombreux dans ce secteur du cœur des Landes, entre scieries, artisans et activités de transformation et de chimie végétale.

Pour autant, on est encore loin du compte, même si ce projet de nouvel espace centré sur la découverte du pin des Landes semble avoir la faveur de Laurent Civel (président de la CCPT, maire de Rion-des-Landes) et Cyril Dubos (coprésident de l’office de tourisme). Il serait question d’une galerie d’exposition pouvant accueillir des ateliers, d’un arboretum et d’hébergements touristiques. Une communication devrait être organisée l’an prochain sur le sujet. Une étude de faisabilité pourrait ensuite être lancée, mais pas avant 2022. Au projet pourrait par ailleurs être associé le comité départemental du tourisme des Landes.


Mais certes, tout ceci demeure encore très hypothétique. Cela étant, l’idée pourrait faire sens sur ce territoire, qui on le sait cherche à renforcer son attractivité touristique. Et après tout, qui dit que cette idée ne fera pas son chemin jusqu’au bout ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *