INDEX

Adeline François

Le 02 Juil. 2015

La voix du matin est bagnéraise

 

Elle est l’une des journalistes en France la plus écoutée le matin, et on ne sait rien d’elle.
.
Sa station : RTL. Sa spécialité : la revue de presse. Son public : 2 millions d’auditeurs, qui l’écoutent chaque matin faire la synthèse des quotidiens du jour.
.
Son nom : Adeline François.
.
Portrait d’une Bagnéraise devenue Parisienne et médiatique…

.

.
ADELINE FRANCOIS 2Il est 8h40 et de sa voix incisive, Yves Calvi cède le micro à Adeline ; la revue de presse est lancée. Un exercice difficile, qui consiste non pas à reprendre les grands titres de la presse nationale, mais à aller chercher l’analyse un peu plus fine, l’anecdote, l’info qui a échappé aux confrères et qui peut compléter un « papier » un peu trop sobre ou trop formaté.
.
Malgré l’heure matinale, pas question de laisser la moindre trace de fatigue ou de sommeil. Pourtant, Adeline est sur le pont depuis 1h45 et épluche avec application journaux et magazines.
.
Un exercice ardu, rendu célèbre en leurs temps par Jacques Alexandre (premier titulaire de la carte de presse) ou Dominique Souchier.
.
ADELINE FRANCOISMais si on l’interroge, ce n’est pas à ces valeureux anciens qu’Adeline se réfère, mais à Alain Decaux, qui grâce à ses émissions historiques sur Antenne 2 lui a donné le goût de raconter des histoires.
.
Intéressée par l’orthophonie (elle possède une maîtrise de sciences du langage), elle s’intéresse aux mécanismes de la voix, à la façon d’articuler, aux zones du langage dans le cerveau.
.
À l’antenne, le rendu est clair, précis, agréable à l’oreille. Un premier article pour  « La Dépêche » alors qu’elle est encore adolescente, puis le choix de la radio, à Witt FM, la radio du club des Girondins, puis à Sud Radio et le grand saut à Paris, à RTL2 en 2004.
.
Adeline2La suite, on la connaît : RTL le matin, d’abord comme joker d’Elisabeth Martichou, avec Vincent Parisot, et aujourd’hui avec Yves Calvi, qui fait d’elle la femme la plus écoutée de France.

.
.
C’est Adeline, de Bagnères de Bigorre.

3 commentaires au sujet de cet article

  1. Qu’elle tristesse d’apprendre le départ d’Adeline François ! Sa finesse d’esprit et d’analyse, sa voix posée et mélodieuse donnait à sa revue de presse une touche poétique et humaine. Tres professionnelle , jamais grinçante , toujours pleine d’humour, elle fissait sa chronique avec le mot juste et fort ! Bonne chance sur BFM, je vais vous regretter, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *