INDEX

Entreprise d’ici – Sophia Genetics, une pépite mondiale

Le 07 Jan. 2019

Créée par le Basque Jurgi Camblong, la start-up spécialisée dans l’analyse des génomes humains vient de lever 77 millions de dollars pour franchir un nouveau cap…

Sophia Genetics est reconnue comme l’une des entreprises les plus intelligentes de la planète avec son savoir-faire dans le domaine de la médecine basée sur les données.


L’entreprise, qui a installé un centre de recherche à Bidart, fournit déjà des tests à 850 institutions de santé dans 77 pays dans le monde. Grâce à l’intelligence artificielle et des analyses très complexes, elle a participé à des centaines de milliers de diagnostics dans les hôpitaux, notamment en ce qui concerne les cancers et les maladies héréditaires.

Cette plateforme technologique met à la disposition des médecins des informations leur permettant également de choisir le traitement adéquat pour lutter contre un cancer.


Implantée au Pays basque…

Il y a quelques mois, Jurgi Camblong a décidé d’implanter son nouveau centre de recherche et développement sur la Technopole Izarbel, à proximité de l’école d’ingénieurs ESTIA de Bidart.

La société basée à St.-Sulpice près de Lausanne à récemment ouvert un siège américain à Boston. En France, elle compte désormais 3 centre de recherche, à Bidart, Bordeaux et Rouen.
Il s’agit de la quatrième implantation de Sophia Genetics , le premier étant situé au Campus Biotech à Genève, un autre sur le site de l’EPFL et un troisième à Cambridge, ceux-là dédiés aux mathématiques et aux algorithmes bio-informatiques.


La Technopole Izarbel a capté une véritable pépite, puisque Sophia Genetics est classée parmi les cinquante entreprises les plus « smart » (intelligentes) au monde, devant de grands groupes comme Tesla ou IBM. C’est la MIT Tehnology Review qui l’affirme, soulignant les talents exceptionnels qui la composent, dans les secteurs de l’intelligence artificielle (IA) et des sciences de la vie (génomique).

Le facteur décisif de cette implantation a été la perspective d’une relation gagnante pour Sophia Genetics et l’ESTIA : les profils des étudiants et les thématiques de recherche notamment en interactions homme-machine, les relations avec la CCI Bayonne Pays Basque, l’attractivité de la région et la proximité avec Bordeaux et l’Espagne, où l’on trouve de nombreux CHU et hôpitaux.


Une nouvelle étape…

La société veut se donner les moyens de ses ambitions, puisqu’elle vient de lever 77 millions de dollars supplémentaires via des investisseurs et compte faire son entrée en Bourse prochainement. L’objectif est d’accélérer son développement afin d’enrichir en permanence la performance de ses analyses.

Avec l’intelligence artificielle, plus Sophia Genetics réalisera d’analyses et plus les algorithmes seront pertinents et pointus. Ainsi Sophia Genetics compte bien s’imposer comme le leader incontournable de la médecine prédictive.


Parmi les nouveaux investisseurs, on trouve Generation Investment Management, avec l’ancien vice-président américain Al Gore (ci-contre), ainsi que le français Idinvest. Mais on note aussi le renforcement d’investisseurs déjà présents, comme le Belge Marc Coucke.

Le fondateur de Omega Pharma (vendu en 2014), une success story, investit depuis dans de nombreux domaines, via sa société Alychlo. Il est désormais le principal actionnaire de Sophia Genetics.


Informations sur Sophia Genetics – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *