INDEX

L'IDRE, fer de lance de la déconstruction et du réemploi

Le 20 Nov. 2020

Cette association paloise, créée en 2017 par un groupe de professionnels du bâtiment, est devenue une référence pour proposer des solutions concernant les matériaux du bâtiment…

Rubriques :

L’Interprofessionnelle de la Déconstruction et du Ré-Emploi (IDRE) travaille avec les Compagnons Bâtisseurs à la création d’un Centre de ressources dans ce domaine.


Il faut savoir que chaque année en France, le secteur du bâtiment produit près de 42 millions de tonnes de déchets.

L’association sensibilise et forme les professionnels. Et aujourd’hui, elle collabore avec d’autres associations locales pour donner vie à une Centre de ressources, regroupant toutes les activités nécessaires au fonctionnement d’une filière déconstruction et réemploi, ainsi qu’une plateforme Soli’bât.

Ce dispositif des Compagnons Bâtisseurs, déjà déployé sur d’autres territoires, permettra aux personnes en difficulté d’acheter des matériaux à prix sociaux

Raphaël Fourquemin est l’un des architectes à l’origine de la création de l’IDRE, à l’occasion d’un chantier au restaurant La Capoeira, rue d’Etigny à Pau, pour le transformer en maison bioclimatique, il s’est rendu compte de l’intérêt des professionnels pour cette approche.


Une filière de déconstruction et de réemploi des matériaux…

Encourager la diminution des déchets des chantiers et leur revalorisation par le réemploi, améliorer le bilan carbone des bâtiments, former les professionnels du BTP à la déconstruction et à la création d’une filière de revalorisation des déchets sont les principaux objectifs de cette démarche vertueuse. « On essaye de développer un large réseau de professionnels et de les former à la déconstruction », souligne Fabienne Botto, assistante administrative de l’association.

En trois ans, l’IDRE a géré de bout en bout quatre chantiers. Elle a aussi participé à de nombreux travaux, notamment en réalisant des études ressources : avant d’entamer un chantier, l’étude ressource liste tous les matériaux présents sur le site et identifie les filières dans lesquelles ils pourront être réemployés ou revalorisés.


À titre d’exemple, en juin-juillet 2019, l’IDRE a organisé un chantier-formation à Jurançon. À la demande de la SEPA (Société d’équipement des Pays de l’Adour), elle a réalisé la déconstruction d’un loft de 80 m2 en formant 15 stagiaires aux techniques de dépose. 90% des matériaux ont été revendus à prix solidaires en vue de réemploi.

« Le monde change. Les gens souhaitent donner plus de sens aux matériaux qu’ils utilisent et le gouvernement légifère dans ce sens », note Charlie Urrutiaguer, responsable de l’étude de faisabilité de cette future recyclerie.


Innovation et recyclerie 3.0…

L’IDRE s’inscrit fortement dans le tissu professionnel local. Elle compte une trentaine d’adhérents, mais elle peut compter sur un plus large cercle de sympathisants. « L’association est, peu à peu, devenue un partenaire de référence dans la filière de déconstruction et de réemploi, que ce soit au niveau régional ou national », assure Fabienne Botto. En sensibilisant et formant les professionnels, ses membres veulent construire une société plus vertueuse. Dans ce but, chaque année, l’IDRE organise des rencontres avec les professionnels et le grand public.

En s’appuyant sur un partenariat avec les Compagnons bâtisseurs, spécialisés dans l’insertion sociale (créé en 2018 à Pau et à l’origine du projet des Bricobus), l’IDRE fait germer depuis quelque temps un projet « fou et motivant » : la création d’un centre transversal destiné aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.


« Grâce à leur expérience dans l’autoréhabilitation des logements, les Compagnons bâtisseurs organiseraient des ateliers à l’intérieur de ce centre. Nous souhaitons accueillir des entreprises d’insertion pour former le public aux métiers de la logistique et de la déconstruction », ajoute Charlie Urrutiaguer. « Il y aura aussi une partie revente de matériaux pour le grand public et les professionnels. Ce qui nous permettra de mettre en relation des professionnels sur de gros volumes ».

Actuellement, l’IDRE réalise une étude de faisabilité de ce centre de ressources, qui durera un an. Elle recherche des partenaires (maîtres d’ouvrages, recycleries spécialisées, entreprises du monde du BTP…) pour finaliser son projet. L’association souhaite aller plus loin que le champ de l’ESS (économie sociale et solidaire), en créant un lieu d’inclusion permettant une économie soutenable et souhaitable.

Plus d’information sur le site Internet de l’association paloise – cliquez ici

Pour lire notre article sur le Bricobus et les Compagnons bâtisseurs, cliquez ici

 

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *