INDEX

Les tigres ont des ailes à Mont-de-Marsan

Le 17 Mai. 2019

L’association des « Tigres » de l’Otan organise en ce moment son 55e meeting sur la base aérienne 118. Une première avec une soixantaine d’avions de chasse…

Rubriques :

La manifestation, programmée cette année jusqu’au 24 mai, a pour but d’accroître encore « l’interopérabilité, le partage d’expérience et l’esprit d’équipe » entre unités venues d’une dizaine de pays et ayant adopté un félin pour emblème.


Au menu de cette réunion, des échanges et festivités mais aussi et surtout des missions aériennes simulées.

C’est bien la première fois que le Tiger Meet, événement organisé depuis 1961 et dont se tient actuellement la 55ème édition, a lieu sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan. Il est plus précisément organisé par la SPA 162 « Tigre », l’une des 3 escadrilles de l’escadron de chasse 3/30 Lorraine stationné sur la dite base. Cet escadron avait intégré la Tiger Association en 2016.


« Afin de s’associer à la commémoration des 75 ans du débarquement en Normandie, le Rafale du Lorraine affichera une décoration rappelant l’opération Smoke Screen, conduite le 6 juin 1944 sur les côtes normandes », explique le Ministère des Armées. Au total, une soixantaine d’avions de chasse et 13 hélicoptères, venus d’une dizaine de pays européens (France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Italie, Portugal, Belgique et Autriche), participeront à un « exercice de grande ampleur ». Pendant dix jours, environ 900 sorties aériennes sont programmées. Pas moins de 1.500 militaires « conduiront des opérations aériennes et des missions de défense sol-air, dans un environnement interallié ».


Un rendez-vous pour les photographes…

Pour cet événement, présenté comme « l’un des plus plus importants rendez-vous tactiques de l’Otan », on retrouvera les fameux Rafale, Eurofighter Typhoon et F16 en situation opérationnelle sur une vaste zone, qui pourrait s’étendre au nord jusqu’à la Vendée. Le ministère ajoute que « permettant de confronter les tactiques propres à chaque nation dans un cadre ambitieux, le NATO Tiger Meet, par sa localisation en France, offre de surcroît à l’Armée de l’air l’occasion d’expérimenter l’ensemble de ses nouveaux matériels et de faire évoluer les procédures opérationnelles ».


À cette occasion, les appareils seront en partie décorés, et comme le veut la coutume, une récompense sera attribuée au mieux habillé d’entre eux. Un « Tigre d’Argent » sera aussi décerné à l’escadrille qui se sera le mieux comportée pendant les exercices. Comme chaque année, un « spotters day » sera en outre réservé aux photographes amateurs passionnés d’avions de chasse. Il se tiendra ce vendredi. L’on y attend plusieurs milliers de personnes. Mais les amateurs, qui n’auront pas accès à la base les autres jours, devraient néanmoins se masser autour du site pour assister aux décollages tout au long de la manifestation. Les créneaux de décollage sont annoncés à 10h30 et 15h, et les atterrissages programmés à partir de 11h30 et 16h30.


Après déjà 7 éditions sur la base aérienne 103 de Cambrai-Épinoy et 2 à Landivisiau, dont la dernière s’est tenue en 2017, cette première montoise devrait attirer autant de mordus que de curieux. Et les autres pourront toujours scruter le ciel des Landes et des départements voisins.

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *