INDEX

Les Nougaresques reviennent à Tarbes

Le 21 Sep. 2020

La Ville de Tarbes et l’écrivain Christian Laborde poursuivent ce projet culturel et populaire innovant pour célébrer l’immense Claude Nougaro

Rubriques :

L’artiste toulousain aurait eu 91 ans cette année. Une occasion pour l’écrivain, poète, chroniqueur et pamphlétaire bigourdan de rendre hommage à son ami auteur-compositeur-interprète et poète.


Moteur du projet lancé en 2019, un constat : de Toulouse à Paris, de New-York à Rio, Claude Nougaro, poète piéton, a toujours chanté la ville, les villes. Aux villes désormais de dire Nougaro. Et Tarbes va se charger de cette mission.

Du 25 septembre au 1er novembre proposeront plusieurs rendez-vous, à commencer par « À la table des mots » avec Christian Laborde : une heure de dégustation, un voyage merveilleux au pays des syllabes et des sons. Cet écrivain turbulent, ami de Claude Nougaro et de Jean-Edern Hallier, est un formidable conteur, amoureux des mots. Les mots, tous les mots, ceux de son enfance à Aureilhan et ceux d’aujourd’hui.

« Teuf, par exemple. Laborde le prononce, le malaxe, le répète. Teuf devient teuf-teuf, le teuf-teuf des vieux moteurs, à deux à l’heure, le long d’un pré où paissent des vaches. Et Laborde nous invite aussitôt à faire comme la vache : à ruminer, c’est-à-dire à prendre notre temps et à méditer, bref, à résister. Le one-man-show de Laborde est une tchatcherie espatarouflante. Allons-y ! »


Au Kiosque du Jardin Massey, samedi 26 septembre à 16h30 et mercredi 21 octobre à 16h. Au Square Maurice Trélut (rue Brauhauban), samedi 3 octobre à 16h30 et mercredi 28 octobre à 16h.

A noter aussi une « Rencontre autour de Claude Nougaro », samedi 3 octobre à 15h (Halle Brauhauban) : Christian Laborde raconte la vie et les œuvres de l’artiste à travers des anecdotes, des histoires et des chansons.


Rétrospective photo des Nougaresques 2019

Photographe de presse, Fernand Fourcade présentera sa vision de l’édition 2019. Il a une prédilection pour les jazzmen et les héros du Tour de France. Il a photographié, à Marciac notamment, Stéphane Grapelli, Marcus Miller, Richard Galliano, Wynton Marsalis, et, sur les routes du Tour, Miguel Indurain, Lance Armstrong, Romain Bardet, Julian Alaphilippe, et Nairo Quintana récitant une prière dans le col de Marie-Blanque lors d’une séance d’entrainement. Quant à Barbara Hendricks, elle a choisi, pour illustrer son album « Blues everywhere I go », une photo prise par Fernand Fourcade lors d’un de ses concerts à Lourdes.

Halle Brauhauban, entrée libre (8h-20h)


Balade poétique avec Pierre Morhange

La Mairie de Tarbes propose de découvrir l’œuvre du poète et résistant. Né à Paris en 1901, professeur de philosophie victime de la législation anti-juive du gouvernement de Vichy, il se réfugie à Bazet pour échapper aux rafles et entre en Résistance. Au sortir de la guerre, il publie un recueil en hommage à ses compagnons de lutte intitulé Bouquet de poèmes pour mes amis de Bigorre. Nommé professeur au lycée Théophile Gautier, son enseignement marque des générations d’élèves qu’il a pour habitude d’emmener au Jardin Massey. Il meurt subitement en 1972. Son recueil de poèmes intitulé La vie est unique est disponible aux éditions Gallimard.

Jardin Massey, entrée libre (9h-19h)

Une « Rencontre autour de Pierre Morhange » est également prévue samedi 26 septembre à 15h, Jardin Massey près de l’Orangerie. Christian Laborde racontera la vie et les œuvres de l’écrivain et résistant tarbais à travers des poèmes et des récits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *