INDEX

Entreprises d’ici – Arenadour reçoit un soutien de poids

Le 14 Mai. 2018

Un animateur majeur des secteurs sanitaires et médicosociaux en France entre dans le capital du principal groupe thermal du Grand Dax…

Voilà un nom qui commence à se faire un nom. Celui de SRS, la holding d’investissement d’Yves Journel qui fait son entrée dans Arenadour, regroupant les Thermes des Arènes et les Thermes Adour. Présentation d’un groupe discret et pourtant fortement présent dans le domaine de la santé.


À sa tête se trouve donc Yves Journel, que notre confrère le magazine Challenges a consacré en 154ème position parmi les plus riches de France. Un marathonien, capable de courir les 42,195 km en moins de quatre heures, qui a fait fortune dans les maisons de retraite médicalisées en région parisienne et dans le Midi.

À la tête de DomusVi, sa filiale senior, une véritable pépite dégageant une marge d’exploitation de près de 19%, il règne sur une soixantaine d’établissements via plusieurs marques : Tiers Temps (des résidences « bourgeoises »), Thémis (de proximité), Eleusis (spécialisées en Alzheimer), Santé Sedna (au Québec), Almaviva Santé (cliniques) ou Elivie (soins à domicile).

 


Ne manquait à son arc que la corde thermale. Voilà qui est fait avec son entrée dans le capital d’Arenadour, le premier groupe thermal dacquois qui dispose de 400 employés en haute saison et se positionne sur l’accompagnement des douleurs chroniques et des seniors. Pour réaliser l’opération, c’est Naxicap Partners qui est sorti du tour de table, les autres associés, Arkéa Capital Investissement et Ouest Croissance restant au pot.

 


Rappelons que lors de la fusion en 2013, Thermes Adour avait apporté dans la corbeille nuptiale trois sources et cinq établissements thermaux, un centre aqualudique Calicéo (7 sites à Dax, Capbreton, Pau, Toulouse, Lyon, Nantes et Perpignan), 7 hôtels et résidences et un camping sur Dax et Saint-Paul-lès-Dax. Soit 26.000 curistes par an, pour un chiffre d’affaires de près de 30 millions d’euros. Il a le nez fin, Journel !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *