Abonnez-vous
Publié le

PRODUCTEUR DU JOURLa ferme de l’Enclave nous fait voir L’Envie en rose

Depuis Gardères, Francis et Cathy Curbet proposent une charcuterie traditionnelle et authentique. Pour le bonheur de partager, ils projettent des soirées “After Porc” avec ambiance gourmande et sportive.
Photo de la charcuterie de La ferme de l’EnclaveCrédit photo Ferme de l’Enclave
Crédit photo Ferme de l’Enclave

Si la ferme de l’Enclave a été créée en 1992, les petits cochons y étaient élevés depuis vingt ans déjà par les parents de Francis. Mais lorsqu’il les rejoint une fois son bac agricole en poche, c’est avec une nouvelle idée qu’il envisage de poursuivre l’aventure familiale.

« Nous avions 50 truies au départ, et mon père voulait doubler l’élevage. Mais c’était au moment de la crise porcine, et je n’étais pas très enthousiaste. J’ai proposé alors à mes parents de développer la charcuterie, en transformant sur place pour aller vendre à l’extérieur. Nous avons été les premiers en 1992 à le proposer dans ce domaine » raconte Francis.

Une salle de transformation est installée, et il s’associe avec cinq éleveurs pour créer une maternité collective de porcelets à Mant, dans les Landes. Arrivés à la ferme à l’âge de trois semaines, les 96 petits cochons y seront engraissés pendant six mois, avant d’être transformés sur place en jambons, saucissons, ventrêche, pâté, chorizo, etc., et découpes de frais.

L’envie en rose 

« Nous sommes présents sur les marchés d’Argelès-Gazost le mardi et Tarbes le jeudi, et nous avons installé un drive fermier en janvier 2020, au moment où nous refaisions toute notre identité visuelle avec nouveau logo, site Internet marchand, et notre slogan “ L’envie en rose”.  J’ai également profité de l’occasion pour investir dans une machine de mise sous vide avec système en carton pour supprimer les plastiques ».

Un autre projet sera malheureusement empêché par la crise sanitaire qui viendra secouer le monde entier, mais que le couple ressort des cartons avec le lancement de la Coupe du monde de rugby en 2023.

« Nous allons proposer en association avec d’autres producteurs locaux, des soirées “After Porc” les week-ends, dans l’ancienne étable de mon grand-père. Elles se feront autour d’événements comme les soirées Top 14, la Coupe du monde de foot, les JO 2024, avec bien sûr écran géant. Les entreprises pourront aussi y organiser des soirées sympathiques, en toute convivialité ».

Quelque chose nous dit qu’on y trouvera foule, même par temps de cochon…

Marielle Fourcade

Voir le site internet de la ferme de l'Enclave

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi