Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

Nathalie Lengelé et son Atelier du Crayon

Depuis 2015, cette poétique artisane a développé à Lesperon dans les Landes une activité très originale dans le respect de l’environnement et privilégiant l’économie circulaire…
Atelier du Crayon 1
Elles étaient deux au départ de cette belle aventure. Puis, le temps et la réalité de l'emploi a contraint Nathalie Lengelé à poursuivre seule cette activité. Aujourd'hui, l'Atelier du Crayon regorge de projets.

Photo : Roman Jehanno

Lors de notre dernier article, il y a 3 ans, Nathalie et Myriam proposaient déjà, dans un esprit très poétique, des crayons aux valeurs affirmées. « Malheureusement, ce n'est pas une activité extrêmement rémunératrice... Depuis 2018, je suis donc seule pour prolonger cette démarche qui n'a pas changé pour autant ».

En effet, les crayons de l'atelier de Nathalie sont toujours faits main, avec un osier local dont les déchets sont réutilisables. « L'osier vient de Gironde, et il est issu d'une agriculture raisonnée. Ainsi, ce sont des plants qui sont mis en terre, et on ne coupe que des branches à l'hiver, quand la végétation est en dormance. L'été cela produit de l'oxygène, et l'hiver on relance un cycle pour la plante », explique-t-elle.

Sa matière première peut donc soit être brute, soit être un déchet réutilisé. « La viticulture utilise de l'osier. Certaines branches sont trop grosses pour s'en servir. Les osiériculteurs qui ne peuvent pas vendre ces branches aux viticulteurs se tournent alors vers moi. Cela permet de générer une nouvelle source de revenus pour eux, et de participer à une économie locale pour moi ».

Et Nathalie Lengelé ne s'arrête pas là, puisqu'elle-même, trouve une seconde vie à ses déchets et chûtes de bois. « Les petites branches sont données à des vanniers pour qu'ils fabriquent des paniers, et les chutes sont réutilisés dans des ateliers pour faire des marionnettes, par exemple ».

Avec cette dimension locale et responsable, l'Atelier du Crayon porte aussi des valeurs pédagogiques et de partage. « J'aime raconter aux gens des histoires. Leur parler de ce que je fais, certes, mais aussi de leur expliquer pourquoi je le fais. Cela leur permet de comprendre pourquoi l'artisanat à un prix plus élevé que l'industriel ».

A Lesperon, tout est fait manuellement. « Jusqu'à l'an dernier je taillais encore mes crayons au couteau ! », raconte la créatrice. « Depuis, j'ai investi dans une ponceuse à ruban, ce qui fait que j'ai désormais trois machines (en plus d'une scie à ruban et d'une perceuse). Mais le travail reste manuel. C'est moi qui touche le crayon, les machines, et qui fais les gestes ».

Et c'est à ce moment-là que rentre toute la poésie de l'activité de Nathalie Lengelé. « Chaque crayon est unique. C'est de l'artisanat, il n'y a jamais deux choses pareilles. Finalement, c'est comme nous. Chaque être est unique, malgré l'uniformisation du monde. J'aime penser que ce que je fais ramène à cette singularité. Que deux crayons de la même couleur ne se ressembleront jamais ».

Et cette poésie se retrouve également dans les autres projets de la créatrice. « Depuis 2018, nous avons aussi édité des livres et des cartes postales à colorier. C'est vraiment destiné à un large public. Nous proposons des dessins aux gens, qui peuvent ensuite y ajouter leur vision de l'art, avec leurs couleurs. Même si cela peut être un moment solitaire de colorier, cela reste un moment collectif, de partage ».

Même si la crise sanitaire a mis un frein aux projets de Nathalie Lengelé, notamment dans le développement d'autres coloriages, un projet reste majeur et, encore une fois, solidaire.

« A côté de mon atelier, il y a une grande grange. Nous souhaitons pouvoir l'aménager pour y installer d'autres artisans. L'idée est de leur proposer un lieu de travail autre que leur domicile, à un tarif très abordable, où ils pourront également recevoir du monde autour de leurs activités respectives ».

Entre ces quatre murs devraient ainsi voir le jour deux ateliers permanents et un vaste espace de co-travail, pour permettre à un menuisier, deux couturières, et d'autres artisans prometteurs et poétiques de rejoindre ce projet.

Plus d'informations sur le site internet de l'Atelier du Crayon à Lesperon

Pour lire notre ancien article sur l'Atelier du Crayon, cliquez ici

 

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.