Abonnez-vous
Publié le

Petites manies pour grands plaisirs

Depuis la pépinière d’entreprises Le Site, à Cologne dans le Gers, Julien Blavy produit biscuits sucrés ou salés bio, après une reconversion à 180°.
Petites manies pour grands plaisirs dans le Gers
Bientôt 43 ans, et deux vies professionnelles aux antipodes pour le nouvel entrepreneur originaire du Tarn, devenu Gersois par amour pour son épouse.

« Je travaillais dans le conseil aux entreprises et le rachat de sociétés, et puis j’ai eu envie un jour d’une activité plus concrète. J’ai décidé alors de reprendre l’histoire familiale, puisque mes grands-parents et parents étaient boulangers-pâtissiers J’ai choisi de développer une biscuiterie parce que je suis moi-même très consommateur, et en bio car il correspond mieux à mes valeurs, cela a plus de sens au niveau environnemental » explique Julien.

Il franchit le cap en 2019, avant de se retrouver un peu ralenti par la crise sanitaire, et démarre vraiment l’activité en mars 2021, par la construction de son laboratoire et atelier correspondant aux normes alimentaires sur Le Site jusqu’en juin, puis la commercialisation en septembre de la même année, après la période de tests.

Pourquoi avoir choisi de s’appeler “Petites manies” ? « C’est une double histoire, s’amuse-t-il. D’une part, c’est un peu un souvenir d’enfance, car on a tous dans les familles – surtout la mienne - des manies autour de la dégustation des biscuits, comme celle de les tremper dans le café par exemple. D’autre part, mes filles s’appellent Margaux et Léonie ; la contraction de leur prénom donne “manie” ».

Joli clin d’œil à ses fans de la première heure, qui ne sont pas les dernières à donner leur avis sur les recettes, même si Julien précise qu’il s’appuie beaucoup sur les conseils de son père – boulanger-pâtissier- chocolatier- glacier- pour le côté technique. L’objectif étant avant tout de se procurer de bonnes matières premières, dans une démarche locale.

C’est ainsi que le blé vient de Gimont, les fromages de Marciac, les œufs de Saint-Arroman, le miel d’un apiculteur ariégeois basé sur Auch. Et l’entrepreneur multiplie les démarches et les contacts auprès d’autres agriculteurs du secteur.

« J’ai plein de nouveaux produits en tête, l’idée étant de porter un projet d’entreprise. C’est très prenant, il faut être présent sur toute la ligne. Je n’en suis qu’au début, mais j’aimerais pouvoir intégrer dans quelque temps du personnel pour m’accompagner dans la croissance de la société. Tout en continuant de privilégier les circuits courts, ce qui me permet de rencontrer les producteurs et mieux connaître leur façon de travailler ».

Si l’on retrouve ses biscuits salés ou sucrés dans les épiceries et les magasins bio du coin - pour l’instant -, Julien sera présent sur les marchés de Noël de Lectoure (11 et 12 décembre), et de Villefranche-de-Lauragais (le 18).

Il est possible également de passer commande directement sur son site, histoire de régaler toute la famille autour du sapin, avant d’adopter définitivement les « Petites manies » !

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi