SINGLE CREATEUR

CREATEURS ET PASSIONNES – EKIN, belle initiative sociale… et numérique

Le 19 Oct. 2020

Ce projet transfrontalier socialement innovant a pour but de faciliter le partage de temps de loisir entre citoyens bénévoles et personnes fragiles ou en situation d’exclusion sociale…

EKIN, co-financé par le Feder (Fonds européen de développement régional), réunit un consortium de 8 partenaires, dont l’Antic Pays Basque.


Il y a tout juste un an (le 10 octobre 2019), l’Antic Pays Basque (Agence pour les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) lançait un marché public touchant à la création de la plateforme internet associée à son projet EKIN.

Ce projet transfrontalier réunit d’un côté les deux agences du numérique que sont l’Antic et l’Aptes (Association pour la promotion de la technologie sociale, Saint-Sébastien), et de l’autre une demi-douzaine d’acteurs de la sphère médico-sociale, à savoir Agiantza (organisme de soutien aux jeunes isolés, Bilbao), Agintzari (coopérative d’initiative sociale, Bilbao), le foyer de vie Pémartin pour adultes handicapés (Bidart), l’EVAH (Espace de vie pour adultes handicapés) de Saint-Jean-de-Luz, le lycée Sainte-Anne d’Anglet et la MECS (Maison d’Enfants à Caractère Social) de Castillon, à Tarnos. Le projet EKIN est co-financé par le Fonds Européen de Développement Régional dans le cadre du programme Interreg-Poctefa. Il est aussi soutenu par AG2R La Mondiale.


Bénévoles et établissements bienvenus…

Ensemble, les 8 partenaires de ce consortium faisaient le constat d’un cloisonnement des établissements médico-sociaux dans la cité, ainsi que d’un manque de lien social pour les personnes qu’ils hébergent ou prennent en charge. Ils ont donc imaginé le principe d’un espace numérique de mise en relation entre d’une part les citoyens et les associations culturelles, sportive ou éducatives de bonne volonté, et d’autre part les personnes accompagnées par les établissements sociaux et médico-sociaux.


Un an plus tard, la plateforme, dont la réalisation a été confiée à l’agence web Shokola (présente à Paris et à Biarritz), est en ligne… et ça marche ! Création musicale à Biarritz, échanges sur l’absentéisme scolaire, échanges entre étudiants et usagers d’établissements médico-sociaux, visite de Bilbao, balade à moto sur la côte basque, tournoi de football partagé à Tarnos, tricycle à Saint-Sébastien : une douzaine d’annonces ont déjà été postées. Il y a déjà de très beaux exemples d’activités menées à bien. On peut citer celui de l’EVAH de Saint-Jean-de-Luz, dont un groupe de résidents a pu participer à la Tamborrada de janvier dernier à Saint-Sébastien, avec l’association locale MatiaZaleak et après avoir suivi les répétitions.


La plateforme n’attend plus que de nouveaux participants, tant des bénévoles que des établissements. Tous les acteurs souhaitant œuvrer dans le champ social sont les bienvenus, et trouveront là à leur disposition un très bel outil d’entraide. Chacun peut aisément donner de son temps et proposer une activité de loisir aux personnes fragiles.

La plateforme est disponible en 3 langues (français, basque, espagnol). Sur cette plateforme devraient également se déployer par la suite un espace d’échange de bonnes pratiques, et un autre de ressources et de documentations.


Pour l’instant cantonnée aux Pays basques français et espagnol, la portée de la plateforme pourrait ensuite s’étendre progressivement au-delà. C’est tout ce qu’on souhaite à ce projet qui joint intelligemment l’utile à l’agréable.

Plus d’informations et inscriptions sur le site internet, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *