SINGLE CREATEUR

Créateurs et passionnés - Aymeric Jouon lance I Clean My Sea

Rubriques : Nature Pays Basque
Le 26 Sep. 2019

La start-up basque a développé une application dédiée à la collecte les déchets sur le littoral. Vous pouvez rejoindre l’aventure en apportant votre participation d’ici dimanche…

Chaque année, plus de 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversées dans les océans, soit 253 kilos de plastique par seconde (selon l’Unesco). D’ici 2050, les calculs montrent qu’il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans.


Pour endiguer ce fléau, de nombreuses start up ont vu le jour. C’est le cas de I Clean My Sea (je nettoie ma mer, pour ceux qui ne parlent pas english).

Aymeric Jouon, océanographe, est à l’origine de cette initiative. Il a été responsable pendant trois ans d’un navire de collecte des déchets en mer avec de se lancer dans cette nouvelle aventure.

 


Une levée de fonds réussie à 70%…

Pour développer la version opérationnelle et mobile de l’application, I Clean My Sea a besoin de 60.000 euros. Elle a donc lancé une levée de fonds pour amorcer son travail : un première tranche de 15.000 euros doit être réunie avant ce dimanche 29 septembre. I Clean My Sea a passé le cap des 10.500 euros, soit 70% de son objectif.

A vous de jouer pour aider à trouver les 4.500 euros restants pour atteindre le montant total, c’est une condition indispensable pour débloquer l’ensemble de la collecte. Il n’y a plus une minute à perdre. Rendez-vous sur la plateforme ulule.com – cliquez ici

 


Photos, géolocalisation et collecte…

Grâce à cette levée de fonds, la start-up basque veut développer une flottille de navires de petite taille (7,30 m), spécialement adaptés pour cette tâche, équipés d’un tapis roulant et consommant peu de carburant.

Cette application permettra à n’importe qui, pêcheur, marin, surfeur ou promeneur, de signaler la présence de plastiques accumulés sur des berges ou en pleine eau par géolocalisation. Un bateau, spécialement conçu par I Clean My Sea, pourra ensuite se rendre sur place afin de les collecter et les trier, avant de les acheminer vers un centre qui les transformera en produits durables.


Les usagers pourront ainsi photographier et géolocaliser des déchets plastiques qui flottent à la surface de l’océan. L’application transmettra les données aux bateaux de collecte.

Vous avez donc jusqu’à dimanche pour participer, on compte sur vous !

.

.


Un commentaire au sujet de cet article

  1. En lien avec cette action, plasticienne engagée, j’ai sur la table à dessin une série sur la pollution des océans intitulé “Le Nouvel Ordre Mondial” réalisée à partir de photographies de particules de plastiques trouvées sur des plages et des rivières aux quatre coins du monde ! Un bol d’air en plein déconfinement … ou pas !?

    Prenez le temps de découvrir ces dessins ⬇️
    https://1011-art.blogspot.com/p/ordre-du-monde.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *