INDEX

La coopérative Enargia électrise le Pays basque

Le 22 Nov. 2019

Elle fournit une énergie 100% verte, mais aussi rouge et blanche. Basée à Ascain, elle compte déjà plus de 650 clients, dont une cinquantaine de professionnels…

Rubriques :

Enargia a officiellement lancé son offre le 1er juillet dernier. Elle s’adresse aux professionnels comme aux familles, sur toutes les communes de l’Agglo Pays Basque.


Né en octobre 2018 à Ascain sous la forme d’une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif), le fournisseur local d’électricité avait réussi en début d’année le joli pari de lever plus de 250.000 euros auprès d’environ 300 contributeurs, des particuliers mais aussi des entreprises partageant ses valeurs toutes basques.

Des sociétés parmi lesquelles on n’a pas été étonné de retrouver des acteurs comme l’hendayais Sokoa, le fonds Herrikoa, la fondation Geroa, le fabricant de meubles Alki, la coopérative du bois Sugarai, le charpentier-couvreur Zurlan, la Scop Loreki ou encore le spécialiste de la construction métallique Alkar. Entre autres…


« Pour devenir fournisseur d’énergie, il nous fallait obtenir un agrément ministériel, d’une part basé sur des compétences dont nous avons pu faire la preuve en développant des partenariats avec des prestataires, et d’autre part sur d’importants fonds propres, d’où cette levée de fonds », résume Laura Dubernet, en charge du marketing et de la communication d’Enargia.

Ledit agrément a pu être obtenu au printemps, avec dans la foulée un référencement de la société par Enedis, puis le lancement de l’offre à compter du 1er juillet. Pas moins de 200 clients, familles et professionnels, avaient signé un contrat en à peine 15 jours. Ils sont aujourd’hui 650, simples clients ou clients-sociétaires. L’objectif est de compter un parc de 5.000 clients d’ici 3 ans.


De l’hydroélectrique au photovoltaïque ?

Deux types de contrats (sans durée d’engagement) peuvent être souscrits par les particuliers et les professionnels, en fonction de l’option tarifaire (base ou heures pleines/heures creuses). Des contrats spécifiques sont proposés aux entreprises au-delà des 36 kVA (kilovoltampères).

Pour l’heure, l’énergie proposée est entièrement hydroélectrique, fournie par les producteurs de l’UPLE (Union des Producteurs Locaux d’Électricité), qui sont une bonne demi-douzaine entre Gurmençon, près d’Oloron, et Seix, dans les Pyrénées ariégeoises, mais pour l’essentiel en Béarn. À cette union, Enargia achète la garantie d’une électricité 100% renouvelable. Et ne compte pas s’arrêter là : « Nous avons l’ambition de développer la capacité de production locale, en particulier dans le cadre de notre coopération avec I-Ener », commente Laura Dubernet.


Pour ceux qui auraient manqué un épisode, I-Ener est la SAS (créée en 2014) qui déploie des installations photovoltaïques sur des bâtiments publics du Pays basque, de l’école d’Arrauntz à Ustaritz au trinquet de Lahonce en passant par les centres techniques d’Hendaye et Bidarray et même les églises d’Anhaux et d’Ostabat. Enargia est en grande partie l’émanation de cette société, comme elle dirigée par Patxi Bergara et fondée sur l’épargne solidaire et l’actionnariat citoyen.

Après quelques mois, les clients d’Enargia semblent satisfaits. Au-delà d’avoir fait le pari d’une électricité verte en renforçant l’esprit coopératif et l’économie locaux, ils se disent également très contents du service client de proximité proposé depuis Ascain. « Nous leur répondons directement et ils ne sont donc pas confrontés à une voix enregistrée qui les fait attendre indéfiniment. Et il faut ajouter qu’ils apprécient généralement la simplicité du volet administratif : ils n’ont qu’à remplir un formulaire en ligne et nous nous occupons des démarches », conclut Laura Dubernet. Et bien sûr, aucun changement au niveau de l’approvisionnement à domicile.


Enargia emploie aujourd’hui 4 personnes à temps plein. On notera que la coopérative, dernièrement présente sur le salon biarrot Lurrama, organise pendant tout ce mois de novembre des réunions publiques pour aider le grand public à y voir plus clair. Toutes les dates sont sur sa page Facebook.

Plus d’informations sur le site internet – c’est ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *