INDEX

10 méga éoliennes à Rion-des-Landes ?

Le 01 Mar. 2016

Le premier projet de parc programmé sur l’Aquitaine est relancé par le maire de la commune de la célèbre Maïté

Rubriques :

Laurent Civel, le maire de Rion-des-Landes, a laissé entendre que le projet d’installer 10 éoliennes de très grande dimension sur la commune restait d’actualité. Alors que les éoliennes de 2 mégawatts qu’on a l’habitude de voir font environ 120 mètres de haut en bout de pale, celles-ci feraient presque le double (200 mètres) pour une puissance de 3,3 mégawatts chacune.

Le projet attendait le feu vert du ministre des Armées, en raison de la proximité des bases aériennes de Mont-de-Marsan (BA118) et Dax (Esalat).

Ce qu’il faut savoir…


Rion centrale solaireSi ces méga éoliennes voient le jour, Rion-des-Landes sera à la pointe des énergies renouvelables, puisque la commune a déjà installé la bagatelle de 40 hectares de panneaux photovoltaïques sur des terrains communaux, sans compter les bâtiments directement dotés de capteurs solaires.

Pour la commune, le premier objectif des fermes photovoltaïques était de compenser les pertes de revenus de la forêt, à la suite des ravages de la dernière tempête.


EOLIENNESL’Aquitaine est la seule région avec l’Ile-de-France a n’avoir aucune éolienne, et donc Rion-des-Landes pourrait être une première. D’une manière générale, le Grand Sud-Ouest est peu équipé puisque Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes ne produisent que 400 MW chacune, soit 3 fois moins qu’en Picardie.

Dans les environs, d’autres projets sont également à l’étude comme à Lesperon, à Onesse-Laharie ou encore à Escource. Le parc de Rion s’étalerait sur 7 hectares à environ 5 km au nord du village (en direction de Sindères), avec donc 10 engins de 200 mètres de haut, avec des rotors de 120 mètres de diamètre.


RION 4Ce projet privé, porté par la société Solveo, devrait produire l’équivalent de 12% de la consommation du département des Landes, c’est-à-dire couvrir les besoins en électricité de près de 25.000 foyers.

Si le feu vert est donné rapidement pas les autorités, il faudra attendre plusieurs années (entre 5 et 7 ans) jusqu’à la mise en service, en raison de la lourdeur des procédures mais aussi des études d’impact sur la faune sauvage.


ARJUZANX 5Il sera question, bien entendu, de nos amies les grues cendrées qui viennent passer leurs vacances d’hiver dans le parc naturel d’Arjuzan, à une dizaine de kilomètres (à vol d’oiseau of course) de Rion-des-Landes. Déjà, une association s’est constituée pour organiser une pétition. Le ton est donné.

3 commentaires au sujet de cet article

  1. Je ne savais pas que cette partie des Landes était une région à vent, j’ai comme qui dirait un doute sur la pertinence de ce projet.
    Mais bon, si un investisseur prévoie d’y risquer quelques sous c’est que cela devrait être rentable, à moins d’y voir une autre forme de rentabilité.

  2. La puissance annoncée reste un leurre ; on peut la diviser par au moins un facteur 20 pour avoir une évaluation de la capacité de cette énergie intermittente.
    Le rendement économique pour les investisseurs est actuellement évident : subventions + rachat de l’énergie au-dessus du prix du marché.
    L’Espagne déchante actuellement, alors qu’elle était à l’avant-garde.
    Que doit-on conclure pour l’avenir de notre région (dont le paysage est actuellement peu défiguré…) ?
    Le citoyen jugera, mais il est de son devoir de se renseigner sur le sujet.
    Après, ce sera trop tard.
    Pour répondre à Paul ci-dessus, la région n’offre pas un diagramme des vents susceptible de rentabiliser l’éolien (propos recueillis en off auprès d’un ingénieur de Météo-France…)

  3. Le mal français : dès qu’un projet sort d’un tiroir la réaction immédiate est de créer une association pour le retarder, voire le bloquer ! ! !
    Ajoutez à cela le “principe de précaution” et vous êtes certains que rien ne bougera …mais ne soyez pas étonnés que la France soit en retard dans bien des domaines ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *