Abonnez-vous
Publié le

ELITE OVALIE – En direct avec les clubs de l’Adour

En Top 14, Pau se rassure en s’offrant Montpellier, tandis que Biarritz a été emporté par les vagues Maritimes – En Pro D2, Mont-de-Marsan continue de marcher sur l’eau et Bayonne remonte sur le podium…
RUGBY SECTION 1
  • La Section Paloise a assuré l’essentiel en restant maître à domicile, dans un match verrouillé. Le BOPB, révélation du début de saison, a craqué dans l’antre de La Rochelle. Le Stade Montois a fait un nouveau festival face à Agen avec 6 essais et consolide sa place de leader. L’Aviron Bayonnais a fait oublier son coup de mou du week-end dernier en s’imposant à Grenoble.

    La Rochelle-Biarritz (59-17) : la submersion

    Après un magnifique début de championnat, le Biarritz Olympique a fait les frais du réveil des Rochelais. L’addition est lourde et sans appel dans un stade à nouveau à guichets fermés. Les Basques vont devoir retrouver leur enthousiasme et leur énergie pour tenir tête au champion de France en titre, Toulouse, samedi.

    Le BOPB a encaissé 9 essais, et n’a pu exister que quelques minutes entre la pause et l’heure de jeu. Faute d’avoir fait preuve d’une agressivité suffisante en défense, les Basques ont permis aux Maritimes de développer leur jeu et le résultat ne s’est pas fait attendre. Très vite la messe était dite. Les 2 essais biarrots de Martin (46e) et de pénalité (80e) restent anecdotiques.

    Mauvaise nouvelle : après Peyreblanques et Stark, Biarritz enregistre deux nouveaux blessés de poids, Johan Aliouat et James Cronin

    Le BO va enchaîner avec 2 chocs à domicile : la réception de Toulouse (2 octobre) puis celle de Lyon (9 octobre). Au programme ensuite : déplacement à Castres (16 octobre), réception de Brive (23 octobre), expédition à Toulon ((30 octobre), puis le derby basco-béarnais à Pau (6 novembre). La phase aller se terminera par l’accueil du Stade Français (27 novembre), un voyage à Clermont (4 décembre) et la réception de Montpellier (26 décembre).

    Pau-Montpellier (23-22) : l’essentiel assuré

    Après la défaite à Brive (13-30), la Section Paloise se devait de montrer un autre visage face aux Héraultais. Opération en partie réussie, puisque la victoire est au rendez-vous. Mais, les Béarnais se sont fait très peur avant que le vent tourne en leur faveur. Reste à aller chercher des points chez les Catalans, samedi, histoire d’oublier complètement la Corrèze.

    Comme on pouvait s’y attendre, l’affrontement a été rugueux et largement verrouillé. Pas de grandes envolées, mais un rugby de tranchées, marqué par de nombreuses fautes de part et d’autre. Montpellier a mené la partie pendant 70 minutes, grâce à deux essais contre zéro, avant une erreur magistrale de son lanceur en touche à 5 mètres de sa ligne : l’ancien Héraultais, Delhommel a saisi l’aubaine pour planter un essai casquette donnant pour la première fois l’avantage aux Palois (17-16).

    De quoi, enfin, lancer le match, avec un final de folie et à suspens : Montpellier a repris l’avantage avec un essai de Vincent (73e) ; puis, Pau est repassé devant, grâce à l’incontournable Tuimaba (78e), avant que Montpellier marque un 4e essai par Tauleigne après la sirène. Heureusement pour Pau, le Landais de Montpellier, Bouthier, ratait la transformation en coin. Ouf !

    Clairement, la Section Paloise a gagné la bataille des rucks en grattant de nombreux ballons et en ralentissant le jeu adverse. Mais, elle a été encore trop stérile à l’approche de la ligne adverse. Montpellier a aussi perdu la partie par le manque de réussite de son buteur.

    La Section se rendra samedi à Perpignan (2 octobre), avant une grosse série face à des cadors : à Toulouse (9 octobre), contre Bordeaux (16 octobre), à Clermont (23 octobre, contre le Stade Français (30 octobre), avant le derby basco-Béarnais au Hameau contre Biarritz (6 novembre). Pau terminera la phase aller par trois gros matches : à La Rochelle (27 novembre), contre Toulon (4 décembre) et au Racing (26 décembre).

    4e journée de Top 14

    Samedi 25 septembre : Pau-Montpellier (23-22), La Rochelle-Biarritz (59-17), Bordeaux-Brive (29-10), Stade Français-Castres (34-10), Racing-Lyon (24-20), Perpignan-Toulon (12-9)

    Dimanche 26 septembre : Toulouse-Clermont (27-15)

    Classement du Top 14

    • Qualification directe en demi-finale :  Toulouse (17), Racing (12)
    • Barrages : Bordeaux (11), Lyon (11), Brive (10), Castres (10)
    • Milieu de tableau : Pau (9), Perpignan (8), Biarritz (8), Montpellier (8), Toulon (8), La Rochelle (7)
    • Barrage de relégation : Clermont (5)
    • Relégation : Stade Français (4)

    5e journée de Top 14

    Samedi 2 octobre : Perpignan-Pau, Brive-Stade Français, Lyon-Bordeaux (15h, Rugby+) ; Biarritz-Toulouse (17h, Canal+) ; Castres-Toulon (21h05, Canal+)

    Dimanche 3 octobre : Clermont-Racing (21h05, Canal+)

    Mont-de-Marsan-Agen (43-8) : nouveau festival du leader

    Avec cinq victoires en cinq matches, dont trois bonifiées, le Stade Montois fait sensation et marche sur l’eau. Il conforte sa première place au classement. Après le large succès contre Vannes (46-5), il a renouvelé la performance face à Agen en marquant 6 essais. De quoi renforcer encore la confiance des Landais, même s’ils veulent rester humbles et concentrés après ce premier bloc parfait. Résultat, le nombre de spectateurs (7.000) a fait un bon.

    Après la brève coupure, les Montois passeront un très gros test sur la pelouse d’Oyonnax, un prétendant à la montée en Top 14. Ils pourront s’appuyer sur ce nouveau festival d’essais, produit avec la manière. Les six essais ont été marqués par Wakaya (23e, 30e), Mensa (41e, 60e) et par Durand (52e) puis Gonzalez (75e). On sent une joie de jouer, mais aussi une solidarité et une cohésion qui peut les mener loin cette saison.

    Au programme, après une courte pause : Mont de Marsan se déplacera à Oyonnax (8 octobre), puis recevra Rouen (15 octobre) et se rendra à Montauban (22 octobre). Suivra la réception de Nevers (29 octobre), avant le derby à Bayonne (5 novembre).

    Grenoble-Bayonne (13-18) : une bonne affaire à l’extérieur

    Le match nul concédé à Jean-Dauger contre Nevers (23-23) avait fait mal. L’Aviron Bayonnais n’a pas raté l’occasion de montrer que ce n’était qu’un accident de parcours. Cette victoire chez l’un des favoris du championnat remet les pendules à l’heure et confirme les ambitions des Basques.

    Au stade des Alpes, les hommes de Yannick Bru se sont montrés solides. Ils ont donné le ton d’entrée avec un bel essai en coin de l’inévitable Uzair Cassiem (2e minute). Après avoir failli aller une seconde fois à dame, ce sont les Grenoblois qui sont revenus en force (ballon porté) au score. La botte de Gaëtan Germain a permis aux Basques de virer en tête à la pause (10-11).

    Après la pause, le match a baissé de niveau avec de nombreuses fautes. Finalement, à l’heure de jeu, Torsten Van Jaarsveld, opportuniste, a réussi à aplatir le ballon dans les pieds adverses sur la ligne. Les Bayonnais ont ainsi creusé un écart qui s'avèrera suffisant. Une bonne opération !

    Au programme des prochaines journées : après une courte trêve, Bayonne accueillera Béziers (8 octobre), puis se rendra à Colomiers (15 octobre) et recevra Provence (22 octobre) ; ensuite, il ira à Narbonne (29 octobre), avant de recevoir Mont de Marsan pour le derby basco-landais (5 novembre).

    5e journée de Pro D2

    Jeudi 23 septembre : Vannes-Oyonnax (6-23)

    Vendredi 24 septembre : Mont-de-Marsan-Agen (43-8), Grenoble-Bayonne (13-18), Béziers-Nevers (25-7), Colomiers-Montauban (41-14), Provence-Rouen (21-22), Narbonne-Aurillac (26-30), Bourg-Carcassonne (22-26)

    Classement de la Pro D2

    • Qualification directe : Mont-de-Marsan (23), Colomiers (21)
    • Qualification pour les barrages : Bayonne (19), Montauban (17), Oyonnax (14), Béziers (13)
    • Milieu de classement : Nevers (11 ), Grenoble (10), Carcassonne (9), Provence (9), Rouen (8), Bourg (8), Aurillac (5), Narbonne (5)
    • Relégation : Agen (3), Vannes (2)

    6e journée de Pro D2

    Jeudi 7 octobre : Rouen-Grenoble (20h45, Canal+ Sport)

    Vendredi 8 octobre : Oyonnax-Mont-de-Marsan, Aurillac-Bourg, Agen-Narbonne, Carcassonne-Provence, Montauban-Vannes, Nevers-Colomiers (19h30) ; Bayonne-Béziers (20h45, Canal+ Sport)

     

    À lire aussi