Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

Les jumeaux de Lesmicho affinent leur identité

Caroline et Jules se sont plongés à 100% dans le monde de la musique en mai 2021. Quatre mois plus tard, sortait leur premier album « Détour », depuis Lourdios-Lichère. Prometteur…
Ils sont la définition d'une petite production : avec leur studio installé dans une chambre, ils ne sont que deux pour produire, enregistrer et distribuer leurs sons.

Depuis tout petit, ces deux jumeaux sont plongés dans le monde de la musique. Mais paradoxalement, rien ne leur laisser penser à une carrière dans cet univers. « A l'âge de 5 ou 6 ans, nos parents nous ont inscrit au conservatoire de Pau. On y est resté longtemps, mais plus par passion que par objectif ».

« On a continué nos études, on ne se voyait que les week-ends. On s'échangeait des musiques, on chantait ensemble. C'était nos petits moments », développent ceux qui commencent à partager leurs créations sur Instagram, fin 2018.

« C'était vraiment par plaisir. On aimait ça. Puis petit à petit, c'est devenu comme une évidence que l'on voulait se plonger dans cet univers ». Ce fut donc chose faite en mai. « Jusqu'à présent, on faisait plein de choses dans tous les sens. Il fallait qu'on propose un projet sérieux, abouti, qui présenterait l'identité Lesmicho ».

C'est ainsi qu'est né « Détour », le premier album du duo sorti le 18 septembre dernier. « Pour le composer, on s'est isolé un mois dans les montagnes béarnaises. On voulait pouvoir se consacrer à ça et uniquement à ça ». De ce mois de travail sont nés neuf titres de « pop française », deux clips, et de nombreux goodies fait-main (marque page, porte clé).

« On n'est que deux, on fait tout à deux. Que ce soient les instrumentales, les paroles, les clips, le marketing, le relationnel, etc. C'est d'une part pour que l'on puisse toucher à tout, et maîtriser complètement ce que l'on fait, et d'autre part prouver qu'on peut faire beaucoup et être complet à deux ».

Pour autant, Caroline et Jules espèrent rapidement être rejoints pour continuer à développer leur carrière. « L'idée à terme c'est que l'on soit bien entouré. On a des contacts avec une boîte de production, ce qui nous aidera déjà énormément. Puis à l'avenir, on vise forcément, un label, une maison de disques, etc ».

Cet album, c'est un premier détour dans notre vie d'artiste

Le chemin classique en soi, mais que ces deux amoureux du voyage veulent rendre unique. « Comme on l'explique dans des chansons, on veut se libérer du but et privilégier le chemin. On ne veut pas se fixer l'objectif de faire le Zénith. On veut faire le Zénith parce qu'on aura réussi à poser notre identité dans l'univers musical actuel ».

« Comme le fait penser le titre de notre album, on est plus du genre à prendre des chemins alternatifs, plus risqués, mais qui font que le voyage est vraiment spécial. Cela donne forcément plus de valeur dans tout ce que l'on fait ».

Pour le moment, Lesmicho ont enregistré plus de 200 ventes pour leur album. « C'est très bien quand l'on voit notre communauté. On a eu de super retours, et le taux d'engagement est très élevé. C'est un très bon signe ! » se réjouissent-ils.

Un bon signe pour la suite donc... « On sait exactement ce qu'on veut faire, mais on n'a pas beaucoup de visibilité. Dans ce monde, une rencontre peut tout changer. On sait qu'on veut développer notre présence sur les réseaux sociaux avec du contenu régulier par exemple ».

« On veut aussi imaginer un spectacle intéressant pour participer à plusieurs festivals cet été. La scène c'est vraiment génial. C'est là où l'on se retrouve le plus, avec ces valeurs de passion et de partage. Et puis on a envie de se pencher sur un autre album, encore plus abouti et sérieux que celui-là. Quelque chose de parfait », concluent les deux artistes.

À lire aussi

Teréga Solutions innove avec IO-BASE

Le groupe béarnais, spécialisé dans le transport et le stockage du gaz dans le Grand Sud-Ouest, propose une plateforme digitale au service de la transition énergétique et de la performance industrielle...

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.