INDEX

Ovalie, de la Pro D2 aux Coupes d’Europe

Le 12 Mai. 2019

Bayonne se qualifie pour une demi-finale à Oyonnax et peut viser un retour en Top 14. Mont-de-Marsan s’effondre chez les Bretons. – Clermont décroche un premier titre…

Rubriques :

Samedi, l’Aviron Bayonnais s’est qualifié au dépend d’une belle équipe de Nevers. Dimanche, le Stade Montois est passé complètement à côté de son match à Vannes. Clermont a battu La Rochelle en finale du Challenge européen, et les Saracens ont dominé le Leinster en finale de la Champions Cup.


Bayonne-Nevers (32-26) : premier objectif atteint

Avec cette qualification en demi-finale de la Pro D2, l’Aviron Bayonnais a atteint l’objectif fixé par les dirigeants. Il peut désormais se lâcher pour tenter d’aller au bout avec en perspective une montée en TOP 14.

Rendez-vous donc à Oyonnax, ce samedi 18 mai (18h30). On rappelle que la finale se déroulera le dimanche 26 mai à Pau (14h). Le vainqueur montera en Top 14 et le perdant jouera un barrage de montée à domicile contre Grenoble.


L’Aviron peut compter sur l’alliance entre des joueurs expérimentés et la jeune classe. Pas moins de 8 joueurs de moins de 23 ans faisaient partie du groupe mobilisé pour ce barrage : Muscarditz (23 ans), Tisseron (23 ans), Luc (21 ans), Duhau (21 ans), Ordas (21 ans), Tedder (23 ans), Héguy (20 ans), Ndlovu (22 ans).

Bayonne a mené le match de bout en bout, maîtrisant les débats même si sur la fin les Basques ont laissé revenir les Neversois. Tout a commencé par un essai « casquette » signé par Pieter-Jan Van Lill (2e), tout surpris d’un improbable cadeau. Les Ciel & Blanc ont passé trois autre fois la ligne avec Muscarditz (23e), Van Lill (30e) et Robinson (56e).

L’Aviron a profité du carton rouge infligé au capitaine de Nevers, Fred Quercy, après seulement 10 minutes de jeu. Un tournant dans cette partie, d’autant plus que les Bourguignons ont même joué à 13 pendant quelques minutes.

 


Vannes-Mont-de-Marsan (50-10) : cauchemar chez les Bretons

Mauvais temps pour le Stade Montois qui a été emporté par la marée bretonne. C’est une grosse déconvenue après avoir disputé quatre demi-finales consécutives en Pro D2, (avec une qualification en finale en 2015).

La déception est d’autant plus grande que tout e monde aurait voulu offrir une victoire pour remercier Christophe Laussucq avant son départ. Les Landais sont tombés sur une équipe de Vannes euphorique et n’ont jamais su prendre la main.

Surpris par un essai breton dès la première minute, les Montois ont répliqué par un essai de Laborde (5e), mais la domination adverse a ensute rapidement fait enfler le score. Le carton rouge infligé à Paulino (46e) n’a rien arrangé.


Finale du Challenge européen – Clermont-La Rochelle (36-16)

Ce vendredi, les Auvergnats ont décroché un premier titre au dépend des Maritimes, au terme d’une rencontre de très haut niveau. Clermont va se servir de ce trophée européen pour booster leur fin de saison avec l’objectif de décrocher le Bouclier de Brennus.

Les Rochelais, eux, ont assuré leur qualification en Champions Cup pour la prochaine saison, au cas où ils ne l’obtiendraient pas via le championnat domestiques. Ils ont aussi montré qu’ils pouvaient avoir de solides ambitions en Top 14.

Finale de la Champions Cup – Saracens-Leinster (20-10)

Le choc entre les deux équipes qui dominent l’Europe a tenu toutes ses promesses. Sur la fin, la puissance des Anglais a parlé, étouffant les Irlandais.

Les Saracens ont empoché leur 3e trophée européen après 2016 et 2017 au détriment du Leinster tenant du titre et qui espérait décrocher un 5e couronnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *