INDEX

Des fermes houlomotrices bientôt sur la côte

Le 12 Sep. 2017

Pour capter l’énergie des vagues de l’océan, des projets sont à l’étude au Pays basque et dans les Landes, à commencer par celui prévu à la hauteur de Bayonne-Tarnos

Avec 870 km de côte, notre littoral dispose d’un fort potentiel d’énergie à puiser dans la houle de l’Océan Atlantique. D’où l’idée de créer des fermes houlomotrices. Et ça avance.


Il faut dire que l’énergie des vagues porte des perspectives d’exploitation très prometteuses. En effet, on considère que ce potentiel énergétique dépasse 100 gigawatts dans le monde. Les premiers projets sont devenus réalité, notamment en Australie.

En juillet dernier, affalés sur la plage, en position lézardesque, vous avez manqué plein d’infos. Tiens, par exemple, cette réunion du générateur d’activités Arkinova consacrée aux études et aux projets de captation de l’énergie de la houle sur les territoires d’Euskadi et de Nouvelle-Aquitaine ?


Car c’est indéniable, avec ses 870 km de côte, notre littoral dispose d’un fort potentiel d’énergie générée par la houle de l’Océan Atlantique, pas vrai ? Et parmi les projets évoqués lors de ce colloque du 11 juillet, il a été sérieusement question de l’appel à candidature pour la qualification de zones d’intérêt afin d’installer une ferme houlomotrice.

Un marché public sous la forme d’un partenariat d’innovation entre la CAPB (Communauté d’Agglomération Pays Basque) et la Région Nouvelle-Aquitaine. Avec à la clé la véritable émergence d’une filière houlomotrice pour le Sud aquitain.


Un simple coup d’œil chez nos voisins de Mutriku donne la mesure du potentiel de l’énergie des vagues dans notre région quand on sait qu’ils permettent déjà d’alimenter en énergie totale plus de 100 foyers.

Comme nous en avons déjà parlé, Hydro Air Concept Energie (Hace), a rassemblé des fonds pour produire de l’électricité en continu et à bas coût grâce à l’énergie des vagues.


Créée en 2013 à Saint-Médard-d’Eyrans, cette société a mis au point une toute nouvelle technologique très prometteuse.

Et ça avance, ça bouge, puisque l’Agglomération espère ouvrir une première unité de production, au large de Bayonne-Tarnos. A suivre.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *