INDEX

La CCI Pau Béarn mobilise autour du plan de relance

Le 30 Oct. 2020

Avec la crise économique générée par la pandémie, la chambre consulaire a, enfin, été reconnue comme l’interlocuteur privilégié pour accompagner les entreprises du territoire…

Depuis mars dernier, la CCI Pau Béarn a joué un rôle essentiel aux côtés des entrepreneurs pour les aider à faire face, puis rebondir et se réinventer pour assurer leur avenir et celui de leurs collaborateurs.


Les Chambres de commerce et d’industrie locales prouvent, sur le terrain, à quel point elles sont incontournables pour assurer un accompagnement de proximité vital pour les entreprises, encore plus en cas de crise. Alors qu’il y a peu de temps, elles étaient remises en cause et voyaient leur existence même menacée.

Véritable soutien et porte-parole des 16.000 entreprises locales, la CCI Pau Béarn est là pour défendre leurs intérêts, et particulièrement les PME et TPE. « C’est en temps de crise que l’on prend réellement conscience de l’utilité des corps intermédiaires. L’Etat a désigné les CCI comme principales interlocutrices des chefs d’entreprise, car nous avons une plus grande maîtrise du terrain et connaissons les besoins de nos résidents », explique Didier Laporte, président l’institution béarnaise.


À l’annonce du confinement, la CCI Pau Béarn joue pleinement son rôle de boussole et d’aiguilleur au service des entreprises. « Dès le 16 mars, nous avons mis en place une cellule de crise parce que nous devions absolument être présents pour répondre aux besoins et aux questions des chefs d’entreprises, mais aussi pour les épauler afin qu’ils puissent poursuivre tant bien que mal leurs activités », insiste Didier Laporte.

Le Pack Reprise d’activité a permis aux chefs d’entreprise d’obtenir une aide concrète en fonction de leurs problématiques, en assurant une écoute attentive et un suivi régulier. « Toutes nos équipes ont été immédiatement sur le pied de guerre pour aider au mieux les entrepreneurs et, dans cette période un peu floue, pour répondre à toutes leurs interrogations ».


La CCI en action pour concrétiser le plan de relance, ici…

L’Etat a annoncé un plan de relance budgétisé à hauteur de 100 milliards d’euros à l’échelon national. En tant que « courroie de transmission entre le gouvernement et les entrepreneurs béarnais », la CCI Pau Béarn entend bien jouer pleinement son rôle. « Les Pyrénées-Atlantiques représentent 1% de l’économie nationale. Donc, nous avons 1 milliard d’euros à aller chercher. Nous nous battons pour ne laisser personne sur le bas-côté. Il n’y a pas de raison que les TPE, PME et PMI ne puissent pas en bénéficier », précise Didier Laporte.

La mission de la Chambre de commerce et d’industrie dans ce plan de relance est d’assurer la répartition des financements et d’accompagner les chefs d’entreprises pour qu’ils perçoivent toutes les aides financières qui doivent leur revenir. « Nous les aidons à répondre aux appels à projets et nous les accompagnons jusqu’au dépôt de candidature », ajoute le président de la chambre consulaire béarnaise.

Ainsi, pour répondre aux questions des entrepreneurs locaux, la CCI Pau Béarn organise 11 réunions « Béarn Relance », du 20 octobre au 19 novembre sur tout le territoire (voir le calendrier ci-dessous).


Booster l’avenir des entreprises…

Cette série de réunions a été inaugurée mardi dernier à Pau. Une soixantaine de dirigeants y a participé sur place, et près d’une centaine d’autres ont pu accéder au live sur Internet.

« Ces rendez-vous permettent aux entrepreneurs d’avoir une vue d’ensemble des mesures qui peuvent les concerner. Nous avons eu des retours plutôt positifs, même si cette première réunion était un premier test. Elle a permis de redonner de l’espoir à certains », se réjouit Didier Laporte. Des tables rondes y sont animées par des collaborateurs de la CCI Pau Béarn spécialisés dans les trois domaines du plan de relance : le maintien de l’emploi, le financement et l’innovation.


Ces réunions permettent aussi aux entrepreneurs de penser au rebond et à la relance de leurs activités. « Ils restent mobilisés, car ils croient en leur entreprise et en l’avenir », assure Didier Laporte. Même si la situation économique des Pyrénées-Atlantiques risque de se détériore encore avec la mise en place du couvre-feu. « Il y aura des secteurs qui auront davantage besoin de nous. Je pense notamment aux cafetiers-restaurateurs et hôteliers. Nous répondrons présent et ils peuvent compter sur notre mobilisation sans réserve ».


Les prochains rendez-vous

  • Pontacq – mercredi 28 octobre à 18h30.
  • Lacq – jeudi 29 octobre à 18h30
  • Serres-Castet – lundi 2 novembre à 18h30
  • Oloron-Ste-Marie – mardi 3 novembre à 18h30
  • Sauveterre de Béarn – mercredi 4 novembre à 18h30
  • Garlin – lundi 9 novembre à 18h30
  • Nay – jeudi 12 novembre à 18h30
  • Arudy – lundi 16 novembre à 18h30
  • Orthez – mardi 17 novembre à 18h30
  • Morlaàs – jeudi 19 novembre à 18h30

Attention, le nombre de places limité. Il est important de s’inscrire au plus vite pour y assister en présentiel. Toutes les réunions sont également accessibles en mode distanciel.

Informations sur le site internet, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *