SINGLE CREATEUR

Jean-Claude et Alain Arauzo - Landes

Le 01 Déc. 2015

Ils ont osé la Maison de l’espadrille à… Messanges

On veut bien prendre le pari que la phrase la plus entendue par Jean-Claude et Alain Arauzo, sur des décennies, sera : « Ah bon ? A Messanges, la maison de l’espadrille ?… »

Silence… Et puis… « Et pas à Mauléon, alors ? » Celle-là, autant la leur pré-enregistrer, qu’ils s’en fassent une idée parce qu’il va falloir de la patience pour la supporter.

Et pourtant…


MAISON ESPADRILLE 5C’est bien dans les Landes que ces Oloronais ont posé leurs valises en 1988 (au départ à Vieux-Boucau). Auparavant, et depuis 1960, la famille Arauzo fabriquait ses espadrilles à Goës (à côté d’Oloron Sainte-Marie).

Mais à Messanges depuis 2006, la « Maison de l’Espadrille » est devenu un lieu à part entière, employant plus de 35 personnes et produisant 800 paires de chaussures par jour, avec des collections renouvelées en permanence.

 


MAISON ESPADRILLE 7Car l’espadrille n’est plus seulement la traditionnelle de notre enfance, elle s’est modernisée, « acoquinée » souvent.

Un simple tour sur leur site Internet permet de se faire une idée. Encore qu’à l’approche des Fêtes de Noël, on vous suggérerait bien la collection de pantoufles, une fois n’est pas coutume.

 


maisonespadrille5laurelhardyIl y a là matière à cadeau des plus originaux, d’autant qu’elles sont livrées dans une boîte spéciale pour les fêtes.

Pour les hommes, cette paire Louis de Funès/Bourvil ravira les cinéphiles, que les plus « western-spaghetti » remplaceront par une paire Terence Hill/Bud Spencer ou des Laurel et Hardy indémodables.

 


MAISON ESPADRILLE 2Alors, à Messanges ou Mauléon, peu importe, l’espadrille restera toujours l’espadrille, et elle a trouvé sa maison.

Dans les Landes. N’est-ce pas drille qui veut ! (ok, on sort…)

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *