Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le
Créateurs et Passionnés

Créateur 2019 – Un pas de plus vers les étoiles pour Boostec

L’entreprise bigourdane, filiale du groupe Mersen, fait désormais partie de la grande aventure de la réalisation du plus gros télescope du monde…
BOOSTEC 4
Installée à Bazet, aux portes de Tarbes, Boostec participe au projet ELT (Extremely Large Telescope) de l’ESO (European Southern Observatory), l’Observatoire Européen Austral.
  • Ce télescope monumental de 798 pièces, est doté d’un miroir collecteur de 39 mètres de diamètre. Un œil géant tourné vers le ciel qui sera installé à 3.060 mètre d’altitude, sur le Cerro Armazones au nord du Chili, et sera opérationnel en 2025.

    Et c’est donc l’entreprise bigourdane qui a été retenue par Safran Reosc, pour réaliser l’ébauche allégée du 5ème et dernier miroir de l’ELT. Miroir elliptique de 2,70 m x 2,10 m, il sera tout en carbure de silicium, un matériau dont Mersen Boostec est devenu le spécialiste, qui répond parfaitement aux conditions extrêmes de l’environnement spatial.

    Cette céramique réfractaire permettra ainsi au miroir de résister aux variations de températures, tout en garantissant une netteté des images grâce à sa stabilité thermo-élastique exceptionnelle.

    Auparavant, la société s’était vu confier la réalisation de la structure de référence du 4ème miroir, par le consortium italien AdOptica. Une belle reconnaissance pour les équipes et un contrat majeur pour la société, qui compte déjà dix-neuf télescopes déployés dans l’espace.

    Un savoir-faire dans le domaine spatial, mais aussi dans de nombreux secteurs comme celui de la chimie (échangeurs de chaleur et réacteurs à flux continue), qui n’a fait que se confirmer en 20 ans à peine, puisque Mersen affiche un CV prestigieux où l’on relève les noms de la sonde Rosetta, du satellite Gaïa, des télescopes Herschel ou encore JWST de la NASA…

    De quoi laisser rêveur !

    Informations sur le site Internet –cliquez ici

     

    À lire aussi

    TWITTOLIB’ – L’actu en bref

    Et si la saison de rugby ne pouvait pas aller au bout ? - Les stations de ski pyrénéennes retiennent leur souffle - Advanced Isotopic Analysis, une startup en décollage accéléré - Frédéric Beigbeder lance sa vodka depuis Guéthary - Une forêt école va naître à Lons - Nouvelle vie pour le Trinquet Moderne à Bayonne - Invitation aux voyages à Biarritz en mode festival…