INDEX

Stations d’altitude - Vers une Compagnie des Pyrénées

Le 11 Nov. 2019

N’Py veut se donner les moyens de se projeter résolument vers l’avenir avec un développement économique respectueux des enjeux environnementaux et humains…

La société d’économie mixte Nouvelles Pyrénées (N’Py), présidée par Michel Pélieu, veut ouvrir son capital à d’autres collectivités territoriales et à la Banque des Territoires pour pouvoir investir dans de nouvelles évolutions.


Depuis 2004, N’PY a largement ouvert la voie, en associant 8 stations béarnaises et bigourdanes : Gourette, La Pierre Saint-Martin, Grand Tourmalet (Barèges, La Mongie), Peyragudes, Piau, Pic du Midi, Luz-Ardiden, et Cauterets. Elles représentent aujourd’hui 55% du marché du ski dans les Pyrénées, générant un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros pour 1,8 million de journées de ski, et offrant 63.000 lits touristiques.

Face à une érosion des sports d’hiver en France, et pas seulement dans les Pyrénées (10% du marché français), N’Py a fait procéder à un audit pour travailler sur de nouvelles évolutions prenant en compte les changements de comportement mais aussi le réchauffement climatique.


Inventer les stations de demain…

L’enjeu est de moderniser les stations et de diversifier leurs activités qui ne doivent plus être basées uniquement sur la neige et le ski. Elles devront, de plus, prendre en compte les économies d’énergie, à tous les niveaux : remontées mécaniques, solutions de transport, hébergements… La station du future sera une station verte.

Il s’agit également d’intégrer de nouveaux modes de consommation de la part des skieurs. Le vacancier ne se contente plus de seulement skier, d’autant plus que le risque de déficit de neige augmente. D’où des diversifications déjà en cours dans le ludique et le bien-être. Sans pour autant devenir des parcs d’attraction, les stations devront multiplier les animations et les types d’activités mises à disposition après le ski (ou en absence de neige) : des loisirs variés, des expériences inédites et sensationnelles, des activités douces et relaxantes…


TDF 2018 : Etape 11 - Albertville > La Rosière 18/07/2018 - 108,5 km - MontagneBien entendu, ces diversifications devront porter la signature « montagne ». Par exemple, avec des offres type « first tracks » (ski avant l’ouverture du domaine) ou nuit en igloo.

Quant aux petites stations de moyenne montagne, faute de moyens suffisants, elles devront développer d’autres activités orientées vers le charme et les bienfaits de la nature en altitude, vers la tranquillité et l’authenticité, vers la mise en valeur du patrimoine, etc.


Ouverture le 30 novembre…

La neige est tombée en abondance, ces derniers jours : de 50 cm à 1,5 m à plus de 2.000 mètres d’altitude. Si la météo reste favorable la plupart des stations de ski des Pyrénées visent une ouverture pour le 30 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *