INDEX

La Pierre d'Arudy et le Linge Basque labellisés, ensemble

Le 22 Nov. 2020

Avec leur Indication Géographique, ils rejoignent en cercle très fermé comprenant quelques produits mythiques comme la Porcelaine de Limoges et les Tapisseries d’Aubusson…

Ce label IG distingue un produit originaire d’une zone géographique déterminée et qui possède des qualités, une notoriété ou des caractéristiques liées à ce lieu d’origine.


Lancé en 2015 par Carole Delga, actuelle présidente du Conseil régional d’Occitanie, les Indications Géographiques sont des denrées rares, qui se méritent. Ainsi, depuis sa création, seulement une dizaine de produits jouissent du label. Parmi eux, deux sont désormais situés sur le Bassin de l’Adour : La Pierre d’Arudy et le Linge Basque.

Alors secrétaire d’État, chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire, Carole Delga a instauré un label permettant de protéger des produits emblématiques de leurs régions, en garantissant leur qualité et leur provenance. Il est d’abord imaginé par Benoît Hamon, qui concrétise l’idée sous la forme d’un article de la loi n°2014-344 du 17 mars 2014, relative à la consommation : la loi Hamon.


A l’origine, près de 200 produits semblaient éligibles à cette labellisation. Mais c’était sans compter la difficulté des homologations, notamment dans un processus de rattachement au territoire. Ainsi, le premier produit à être certifié Indication Géographique a été le Siège de Liffol, en 2016. Puis ce fut le tour de produits emblématiques comme la Porcelaine de Limoges, les Tapisseries d’Aubusson ou la Charentaise de Charente-Périgord.

A l’heure actuelle, douze produits sont homologués par l’Institut pational de la propriété intellectuelle (Inpi) – cliquez ici.

Cette année, deux fiertés locales sont ainsi ajoutées à cette très courte liste.


La Pierre d’Arudy, réputée dans le monde entier

Roche unique au monde, proche du marbre, la Pierre d’Arudy se retrouve sur les monuments les plus célèbres du monde : l’Opéra Garnier de Paris, ou encore l’Empire State Building à New-York. Elle est célèbre pour sa résistance et ses couleurs, avec différentes teintes de gris.

Extraite depuis la plus haute Antiquité, le savoir-faire lié à cette roche est resté quasiment inchangé. Le matériau est scié au fil ou au câble diamanté, par haveuse ou par perforatrice, selon les caractéristiques du gisement. Ensuite, la pierre est façonnée à partir d’un bloc brut, pour proposer un produit fini qui peut servir dans le bâtiment, la voirie, la sculpture ou simplement dans la décoration intérieure, notamment pour les cuisines et les salles de bain.


L’Indication Géographique couvre Arudy, Bescat et Louvie-Jouzon pour les zones d’extractions ; et les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, et près de 200 communes des Landes pour les opérations de transformation. L’exploitation est assurée par 8 entreprises, qui emploient une quarantaine d’emplois.


Le Linge Basque a retrouvé une nouvelle jeunesse…

A l’origine appelée « Toile du Béarn », le Linge Basque a changé de nom pour coller avec l’essor touristique de la côte atlantique. Le produit est alors destiné aux boeufs, afin de les protéger avant de s’installer à l’intérieur des ménages au milieu du XIXe siècle. Il se décline alors en linge de table, en accessoires décoratifs et même en vêtements.

Le linge Basque est apprécié pour sa robustesse, et son origine naturelle. En effet, il est tissé à partir de fibres naturelles de coton ou de lin, tout en respectant un savoir-faire, là aussi, ancestral. Ce dernier est d’ailleurs propre aux tisserands implantés dans les Pyrénées-Atlantiques.


L’Indication Géographique protège ainsi la provenance et la qualité de ce linge si caractéristique de la région. Le label couvre donc les opérations de tissage du linge : l’ourdissage, qui consiste à tirer les fils, le nouage, qui les relie, le réglage, une opération pour vérifier le débit, et le tissage plus classique, qui consiste à croiser les fils. Nappes, espadrilles, torchons, coussins, rideaux, transats peuvent donc jouir de ce label, qui couvre l’intégralité du 64. Trois entreprises sont concernées, pour une cinquantaine d’emplois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *