INDEX

Bientôt sur vos platines, les Vinyles Garcia

Le 06 Déc. 2019

Première dans le Sud-Ouest : une usine de pressage de 33 tours va ouvrir ses portes au coeur du village de Marciac. Les emballages seront imprimés à Bagnères-de-Bigorre…

Rubriques :

Simon Garcia et Francesca Bucella sont doublement heureux. D’une part, parce qu’ils découvrent à Marciac, depuis avril, une qualité de vie qui les enchante ; d’autre part parce qu’ils ont trouvé ici l’écrin idéal pour ouvrir leur usine de pressage de disques vinyles.


Voilà quelques années déjà que Simon avait en tête l’idée de remettre sur le marché ce concept, devenu désuet avec l’apparition des CD. Au Sénégal où il se rend tous les hivers, ce diplômé en tant que collaborateur d’architecte, régisseur du théâtre toulousain des Mazades et chanteur du groupe d’afro MAKG aux triples vies, expérimente l’enregistrement studio.

En 2012, c’est dans la Ville Rose qu’il tentera l’aventure en créant un studio, avec cette même réflexion autour du disque microsillon, à laquelle il ne trouve pas de réponse. Pourtant, il y croit. En 2018, il part avec Francesca faire le tour des acteurs du vinyle à travers l’Europe. C’est en Suède qu’ils finiront par opter par une presse automatique Alpha Toolex. Quant à s’installer, Toulouse et ses tarifs prohibitifs les dissuadent très vite.

C’est alors que l’idée de Marciac, dont ils fréquentent le festival, leur apparaît comme une évidence. « Nous avons rencontré Jean-Louis Guilhaumon, maire et président de Jazz In Marciac, à qui nous avons présenté notre projet. Intéressé par l’idée, il nous a soutenus dès la première heure. Grâce à son implication et à celle de son équipe, nous avons pu trouver un local, qui nous offrira une visibilité incroyable lors du festival », explique Simon.


« Nous serons capables de proposer aux groupes de produire leurs 33 tours, à partir de cent exemplaires. Le tout dans un délai très raisonnable sans négliger la qualité. Nous avons même prévu une formule de prévente sur notre site internet. Nous serons prêts aussi à réaliser des projets très personnalisés. Quant aux emballages, ils seront imprimés à Bagnères-de-Bigorre, car nous privilégions l’aspect local et tous les autres prestataires seront français ».


Quand on voit avec quel enthousiasme Simon se passionne pour cette usine de pressage, on se dit que le projet est déjà dans la pochette !

Bien entendu, les mécènes sont les bienvenus dans cette nouvelle aventure musicale « made in Marciac », qui démarrera dès le printemps prochain. Pour participer, cliquez ici.

Informations sur vinylegarcia.com

 

 

Article réalisé avec le Journal du Gers et Marielle Fourcade

Suivez l’actualité du département sur le site du Journal du Gers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *