Abonnez-vous
Publié le

ENTREPRENEURS SOLIDAIRES - Amélie Nollet en mode Toile

A Seignosse, elle travaille depuis sept ans comme social media manager, entre communication et réseaux sociaux. Elle se met à la disposition des autres…
NOLLET 2
Amélie Nollet s’est spécialisée dans la stratégie de communication, de la création de site internet, à la gestion de newsletters, l’animation de comptes sociaux, la formation et l’organisation d’événements.

Elle intervient également auprès de centres de formation (CCI de Bordeaux, IUT d’informatique, Iseg, Altea Formation, Chambre d’Agriculture, Maison des vins…) en tant que social media manager.

Consultante en communication web et community manager en freelance à Seignosse depuis 2013, Amélie Nollet n’a pas changé ses habitudes de travail depuis le confinement. « En tant qu’indépendante, je travaillais chez moi bien avant l’arrivée de l’épidémie. La seule chose qui a été modifiée dans mon activité, c’est la partie événementielle, qui s’est considérablement réduite ».

Chaque jour, la pétillante entrepreneuse met en pratique sa devise : « Chaque problème a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème ».

Pour Amélie Nollet, la solidarité est l’ADN du métier de social media manager. En effet, dans ce métier, plus les indépendants s’entraident, plus ils acquièrent de compétences et sont reconnus. « J’ai entendu parler de la démarche Entrepreneurs solidaires par une amie, je voulais m’investir localement pour aider les acteurs du territoire », explique Amélie Nollet qui profite que son emploi du temps allégé pour aider bénévolement des personnes de son entourage à améliorer la visibilité de leur commerce.

En intégrant la démarche Entrepreneurs solidaires, Amélie Nollet compte aider à sa manière les entrepreneurs qui en ont besoin. Avoir un point de vue différent sur le problème nous permet souvent de le résoudre. « Parfois, exposer son problème à voix haute permet d’y voir un peu plus clair. Je pourrais leur apporter un regard neuf sur leur situation, et si je ne peux pas personnellement les aider, je pourrais les mettre en contact avec des professionnels compétents de mon réseau ».

Son conseil ? « Seul, on va plus vite, mais à plusieurs, on va plus loin. Les entrepreneurs qui sont impactés par la crise ne doivent pas hésiter à demander de l’aide », préconise la community manager.

Plus d’information sur son site Internet – cliquez ici

Si vous êtes intéressé, soit pour accompagner, soit pour bénéficier d’un soutien bénévole, vous pouvez vous inscrire en ligne – cliquez ici

Pour lire les autres articles publiés – cliquez ici

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi