Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

Mauvaise nouvelle : Airbus abandonne le projet E-Fan

Cette décision met fin à la construction d’une usine à Pau ainsi qu’à la collaboration avec Daher-Socata à Tarbes
pl E-Fan2
L’avionneur a confirmé la nouvelle que l’on redoutait en Béarn et dans le bassin de l’Adour, depuis quelques mois. Il arrête le développement de son avion biplace tout électrique qui avait déjà réalisé ses premiers vols.

Même si Airbus n’abandonne pas ses recherches sur les véhicules volants, la fin de ce projet est un coup dur pour Pau et tout le bassin de l’Adour. En effet, l’E-Fan devait être fabriqué dans une usine à édifier près de l’aéroport de Pau-Uzein (construction initialement prévu à partir de la mi-2016), avec un investissement de 20 millions d’euros.

En dehors de la centaine d’emplois que cette usine devrait générer dans les prochaines années, c’était aussi une très bonne nouvelle pour l’image du Béarn et du bassin de l’Adour.

L’aéroport de Pau avait plusieurs atouts pour attirer ce site d’assemblage. D’abord parce qu’il propose un site bien protégé du vent, et c’est déjà ce qui avait fait la réputation de Pau pour les débuts de l’aviation. Le deuxième atout est la disponibilité de la piste pour réaliser les essais de l’E-Fan 2.0.

L’usine (1500 m2) devait être installée sur un terrain de 17.000 m2 en bordure de l’aéroport. Il était prévu la construction d’une dizaine d’avions la première année, puis 80 par an.

Daher-Socata, basé à Toulouse et à Tarbes, avait été choisi pour développer une partie de l’E-Fan 2.0, notamment au niveau de la motorisation électrique. Le groupe était aussi chargé des essais en vol et de la certification auprès de l’Agence Européenne de Sécurité Aérienne.

L’E-Fan pouvait atteindre une vitesse de croisière de 160 km/h, avec une autonomie d’une heure. Ses atouts avaient été confirmés lors des premiers vols, dont celui au-dessus de la Manche le 10 juillet 2015.

L’E-Fan constituait une première génération d'avions électriques prometteuse. Avec déjà dans les tiroirs un projet d’avion de 90 places hybride pour les liaisons régionales.

Tout n'est pas perdu. Les développements testés avec l’E-Fan serviront pour d’autres projets de véhicules volants comme le taxi volant Vahana et CityAirbus.

D'autres projets devraient voir le jour rapidement comme le taxi volant EHang 184 qui a fait ses premiers essais à Dubaï.

Ou encore la voiture volante Liberty du Néerlandais PAL-V avec ses pales rétractables. Il est déjà possible de la commander.

https://youtu.be/GfMNtCPChxo

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.