Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

Le plein d’idées pour la création agroalimentaire biologique

C’est parti pour la 10e édition du concours national créé par la Chambre de commerce et d’industrie du Gers.
Le plein d’idée spour la création agroalimentaire biologique
Cette année, il se donne une nouvelle mission : sensibiliser les jeunes qui seront nos consommateurs de demain, à l’alimentation bio et à ses bienfaits pour l’Homme et la planète.

Le Concours national de la création agroalimentaire biologique est ouvert à toute entreprise française dans ce secteur, de moins de 3 ans. Il est le premier dédié à ces jeunes pousses avec comme objectif de favoriser le développement de cette filière d’avenir et de donner de la visibilité aux produits alimentaires innovants.

Avec 1.300 exploitations et 90.000 ha de surfaces cultivées en bio, le 32 est devenu le premier département bio de France. « Alliant productions traditionnelles et entreprises agroalimentaires innovantes, le Gers ouvre la voie de la bio de demain et s’engage résolument pour une alimentation de qualité, savoureuse, saine et respectueuse de l’environnement » souligne la CCI.

Leader national en légumes secs et soja bio, le Gers se positionne clairement comme un territoire pilote en matière de protéines végétales en phase avec les nouvelles tendances alimentaires. De plus, il cultive l’innovation dans sa filière agroalimentaire biologique en s’appuyant notamment sur l’expertise du CTCPA d’Auch reconnue à l’échelle nationale.

A noter aussi que l’agence Gers Développement organise un autre concours : BIOrigine Gers qui s’adresse aux entreprises agricoles et agroalimentaires valorisant des matières premières biologiques d’origine gersoise. Avec comme objectif « d’encourager le développement de la filière agroalimentaire biologique gersoise et de promouvoir le Gers comme territoire pilote en matière de production et transformation de produits biologiques ».

Pour revenir au Concours national de la création agroalimentaire biologique, les candidats peuvent s’inscrire (gratuitement) jusqu’au 4 novembre et déposer leur dossier en ligne.

Les dossiers seront évalués sur la base de 4 critères : l’innovation, le potentiel, la RSE et la qualité de l’équipe. Un jury indépendant examinera tous les projets. Il sera présidé par Thierry Stoedzel, directeur général d’Ecocert France, et composé d’experts de l’agroalimentaire biologique et de la création d’entreprise.

Ce concours veut être un véritable booster commercial et les lauréats non seulement recevront des chèques pour les aider à développer leur activité, mais ils seront aussi accompagnés par des partenaires comme Relais Vert, le CTCPA, le magazine Biolinéaires, la plateforme de financement participatif Kiss Kiss Bank Bank…

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

LA MINUTE POLITIQUEPetites Villes de demain dans le Gers, épisode 2

À travers Petites Villes de demain, lancé en octobre 2020 par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, les communes s’engagent à redynamiser leur centre-ville en développant mille et une idées sur le terrain. Étienne Verret, maire du village de Montesquiou, nous donne quelques exemples.