Abonnez-vous
Publié le

DÉCOUVERTEPourquoi faut-il aller visiter le gouffre d’Esparros ?

Pour mille et une raisons a-t-on envie de vous répondre ! Mais si vous vous posez la question, c’est que vous ne le connaissez pas encore… Alors attendez-vous à découvrir l’un des plus beaux jardins souterrains connus au monde.
Photo du gouffre d'esparros
Il compte parmi le patrimoine national le plus exceptionnel, et comme un modèle de protection et de mise en valeur éco-responsable, grâce aux nouvelles technologies Leds dont il a été l’un des premiers à être équipé.

« Il », c’est le gouffre d’Esparros, niché en plein cœur de la vallée des Baronnies, et le visiter reste un privilège que l’on ne peut laisser passer. Car ses aragonites, ces “fleurs de pierre” sur lesquelles les scientifiques mènent des études depuis plus de vingt ans, sont considérées comme les plus belles concrétions, mais restent très fragiles. Au point qu’elles pourraient être détruites à la moindre modification de l’équilibre climatologique…

Creusé il y a plus d’un million d’années par la rivière Neste, il faudra attendre que Norbert Casteret, spéléologue, son épouse Élisabeth et Germain Gattet, passionné de photographie souterraine, s’aventurent un beau jour de 1938 dans ce puits, où des Autrichiens étaient déjà descendus de quelques mètres en 1913.

Leurs investigations les mèneront alors vers « des parois surchargées de myriades, de houppettes, de pompons blancs (…), d’énormes floraisons scintillantes qui pendent du plafond comme des brassées de lilas blancs » décrira Norbert Casteret. Avant de vite constater la fragilité de ces édifices en dentelles qu’il ne faut même pas effleurer.

Laissez la magie opérer !

À ces somptueuses parois, viennent s’ajouter cristaux de gypse et stalactites excentriques, et la visite se fait aujourd’hui accompagnée d’un guide qui invitera à la découverte de vastes galeries de ce jardin minéral, tout en sensibilisant le public au travail de protection mis en place. Au cours de la visite, un son et lumières – avec nouvelles technologies Leds permettant une lumière adaptée, sans diffusion de chaleur et à faible consommation - accentuera toute cette féérie minéralogique.

Si le parcours est accessible à tous et entièrement sécurisé grâce à des aménagements modernes faits de matériaux nobles, le nombre de personnes par groupe reste limité. La visite n’en est que plus intimiste, dans le plus grand respect des lieux. 

Durant une heure, laissez la magie opérer à 120 mètres de profondeur, entre contemplation dans la prodigieuse salle du lac, et symphonie de l’eau ruisselant le long des stalactites et des draperies.

Une petite laine sera la bienvenue pour mieux profiter de ce spectacle éblouissant, car la température y est maintenue en permanence, grâce à un éco-aménagement, inférieure à 13°. Mais les émotions sauront vite réchauffer les plus frileux.

Renseignements et réservation au 05 62 39 11 80

Marielle Fourcade

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

Photo de Pierre Ranchou lors d'une exposition

GENS D’ICILe polar de votre été

Le nouveau livre de Pierre Ranchou, « Traquenard sur l’Atlantique » nous permet de retrouver le commissaire Peio Zubieta et le capitaine Xabi Lissalde, les deux enquêteurs basques, pour une nouvelle aventure haute en couleurs. Une intrigue solide, des personnages attachants, une empreinte locale, de l’humour, la recette Ranchou fonctionne toujours !