Abonnez-vous
Publié le

GENS D'ICIJean Touyarou œuvre pour la transmission de connaissances

Rencontre avec un passionné de pierres, de roches pyrénéennes, membre des Amis du Musée d’Ossau, qui fait de la transmission un devoir à travers ses conférences. Pont entre les pierres du passé et un avenir fait de savoir… On ne lui jettera pas la pierre…
Jean Touyarou transmet sa culture sur les roches pyrénéennes, ici dans les montagnes.
Jean Touyarou partage ses connaissances dans des conférences gratuites ouvertes à toutes et tous. Son souhait est que le plus grand nombre puisse avoir accès à ses connaissances, et que cette culture puisse se transmettre...

« Cette passion pour la pierre, c'est arrivé en plusieurs étapes », commence Jean Touyarou. « La première, c'était une exposition photo au début des années 2000. C'était sur les vestiges qu'il y avait dans les Alpes, et ça a piqué ma curiosité de me renseigner sur ce sujet dans les Pyrénées. Plus tard, j'ai assisté à une conférence à Arudy qui m'a aussi beaucoup intrigué. À la suite de cela, j'ai intégré l'association des Amis du Musée d'Ossau. Le dernier élément, ça a été lors d'une promenade sur le pont du Gard, j'ai repéré des gravures dans les pierres du pont, ce qui m'a plongé dans des recherches sur les monuments ».

Aujourd'hui cet ingénieur forestier à la retraite est une véritable encyclopédie vivante de la pierre pyrénéenne, qu’il s’agisse de la roche naturelle, ou de la pierre que l'on retrouve sur les cathédrales, églises, maisons et autres monuments. À tel point qu'il tient des conférences sur ce sujet, et sur les arbres, autre passion qui a rythmé sa vie.

Un besoin de transmettre… 

« Elles sont entièrement gratuites. Je les propose auprès des écoles, d'associations, de communes, car l'idée c'est que le plus de monde possible puisse y avoir accès ». Un « besoin de transmettre », comme il le présente, qui semble lui venir de ses deux parents qui étaient instituteurs. « Je crois que c'est pour ça que j'aime le format des conférences. Et puis il y a l'échange avec le public à la fin qui est très agréable. C'est ce côté chaleureux qui va manquer dans un livre par exemple, aussi fourni soit-il ».

Durant ces échanges, il peut parler des roches naturelles présentes dans les Pyrénées, de leur utilisation dans les habitats béarnais à travers les âges, de leur transformation pour des monuments, des vestiges parfois préhistoriques qu'elles peuvent représenter, etc. Des sujets variés donc.

Jean Touyarou donne une conférence, ici sur les forêts à Gan.

Toutes ses connaissances, Jean Touyarou les a glanées au fur et à mesure de ses recherches, dans des livres, auprès d'autres spécialistes et passionnés, et directement à la source, dans la nature ou auprès des monuments. « Ce qui est bien avec ce sujet, c'est que c'est sans fin ! On en apprend tous les jours, et il y a toujours de quoi faire. C'est un sujet tentaculaire ».

L’objectif est qu’ils puissent prendre le relais, protéger les pierres… Transmettre à leur tour. 

« Le plus compliqué va être de rendre accessible toutes les informations que je donne. Mais j'aime ce challenge. En vulgarisant au maximum mes propos, je peux toucher bien plus de personnes, et donc transmettre aux plus jeunes générations. Car l'objectif est qu’ils puissent prendre le relais, protéger les pierres, ouvrages et la roche pyrénéenne, transmettre à leur tour car nombre de ces pierres sont aujourd'hui menacées».

Une transmission très chère aux yeux du conférencier, peu importe le domaine. « Moi, je vais parler de pierres et d'arbres. Mais je ne peux qu'inciter toutes les personnes qui ont du savoir et une passion à transmettre publiquement leurs connaissances. Je pense que le monde ne doit pas être privé de connaissances. Je suis plutôt partisan du partage public, plutôt que des collections privées voyez-vous. C'est comme ça que des choses perdurent dans le temps », conclut Jean Touyarou.

Pour vous rendre compte par vous-même de la passion qui anime le retraité, on ne peut que vous recommander d'assister à l'une de ses conférences ! Disons, par exemple, à Arette le 27 Juillet sur « Le langage des pierres » ou pour les journées du patrimoine, à Meillon le 17 Septembre sur « Les arbres extraordinaires du monde »...

Jean Touyarou donne une conférence, ici sur les pierres à Arudy.

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

Jean Fil, le coton français qui résiste

Souvenez-vous du pari fou, en 2016, de trois agriculteurs de Montréal-du-Gers qui s’étaient mis en tête de faire pousser du coton sur leurs terres. Et ils ont bougrement bien réussi, puisque depuis 2018, Jean Fil a vendu près de 5 000 polos, en plus des tee-shirts, 100% français s’il vous plaît !