Abonnez-vous
Publié le

Coup de cœur – La famille Salagean en toute solidarité

Tous les ans, Nelly et Dorin se mobilisent pour le Téléthon avec beaucoup de générosité. Leur fille, Claudia, bien que souffrant d’une maladie génétique, fait preuve d’une énergie remarquable…
La famille Salagean à Lescar en toute solidarité
Jusqu’au 11 décembre, Nelly Salagean présente 48 tableaux, salle Mika Ilharreguy à l’Office du Tourisme de Lescar, face à la cathédrale. Cette exposition « Couleurs zen » est organisée au profit du Téléthon.

« C’est ma manière de participer à cet événement. J’y ai mis tout mon cœur, en privilégiant les couleurs et en variant les styles » précise Nelly dont les œuvres mettent en scène des visages, des animaux, des fleurs et autres natures mortes.

Claudia, la force de la différence…

Nelly et Dorin Salagean sont particulièrement fiers de leur fille, Claudia qui s’est toujours battue pour réussir à s’épanouir en dépassant son handicap et sa différence. Et le parcours de cette jeune femme mérite un grand coup de cœur.

Atteinte d’une maladie génétique, l’amyotrophie spinale, qui atrophie les muscles, Claudia est arrivée en France en 1990, avec ses parents, pour se faire soigner et stabiliser le mal. Originaire de Roumanie, elle a compensé ses difficultés de mobilité en consacrant beaucoup de temps à lire et à étudier.

Totalement trilingue (roumain, français et anglais) et parlant même le japonais, Claudia a commencé ses études au collège de Lescar, puis au lycée Saint-John-Perse, avant de rejoindre l'université de Pau pour un Master en Lettres modernes.

« Mon parcours démontre à quel point il est important de pouvoir mener des telles études tout en ayant un handicap. Il faut beaucoup de volonté, mais j’y suis arrivé grâce à mes parents et grâce à de nombreuses personnes qui nous ont accueilli, qui m’ont aidé, qui m’ont guidé. Ils m’ont permis d’acquérir une maturité et une expérience décisive, d’avoir des projets et d’avoir la capacité de m’épanouir par les études. Je voudrais les remercier encore » ajoute Claudia Salagean.

En 2016, cette jeune et brillante étudiante a signé une thèse littéraire peu banale, autour des personnages de cinéma fantastique, de BD ou de jeux vidéos. Claudia Salagean a su dépasser sa maladie pour faire éclore un talent évident qu’elle a commencé à exprimer pendant ses études à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, et qui a franchi une nouvelle étape avec une thèse étonnante qui illustre bien sa belle personnalité.

« Enfants des ténèbres : « Gothic wanderers, outcasts and rebels » dans la littérature, au cinéma, dans le jeu vidéo et dans le manga ». C’est le thème de la thèse reçue le 12 décembre 2016 avec mention très honorable et félicitation du jury. A l’époque, Claudia Salagean a travaillé 5 ans sur des personnages en rupture avec la collectivité, qui réussissent à se mettre en valeur, tout en étant des marginaux.

« Des vampires, des créatures de Frankenstein, des héros de jeux vidéo pour adultes comme Alice au pays des merveilles… autant de personnalités avec une forte différence, mais avec une différence qu’ils choisissent et qu’ils assument » note Claudia. « J’ai mieux cerné ce qui m’intéressait, en ayant notamment pu lier l’intérêt scientifique et littéraire avec le jeu vidéo. Ce qui n’est pas courant en France ».

En partant de la culture gothique, elle a pu ouvrir son travail sur l’ensemble des médias, grâce à sa directrice de thèse, Caroline Fischer, professeur des universités à l'UPPA. « Je souhaitais particulièrement publier sur les jeux vidéos depuis mes études au Royaume-Uni, à l’université de Nottingham, dans le cadre du programme Erasmus » reconnaît-elle.

Un très bel exemple comme les aime PresseLib’.

À lire aussi

DECRYPTAGE – La crise des sous-marins

« Le 'contrat du siècle' traduit aussi un fossé culturel entre Français et Anglo-Saxons », selon Philippe d’Iribarne, originaire d’ici, spécialiste réputé de la diversité des cultures ainsi que de leur effet sur la vie politique et sociale...

    Commentaires


    Réagissez à cet article

    Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.