INDEX

Le Tour puissance 3B : Bigorre, Béarn, Basque

Le 10 Oct. 2017

Du 25 au 28 juillet, les Pyrénées joueront un rôle décisif avant l’arrivée sur les Champs-Elysées. – Le Labourd et du piment dans la Boucle avec un contre la montre alléchant

La Grande Boucle a été retardée d’une semaine. Elle partira de la Vendée, le samedi 7 juillet, débarquera dans le bassin Adour-Gascogne le mercredi 25 juillet, juste avant l’arrivée à Paris, le dimanche 29 juillet. Le Pays Basque retrouvera enfin le Tour, avec une épreuve qui sera décisive pour la victoire : un contre-la-montre entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette


Le Grand Départ du 105e Tour de France depuis la Vendée sera particulièrement ciblé par le Comité de tourisme du 64 qui ne manquera pas d’y promouvoir le Béarn (avec toujours une présence dans la caravane) et le Pays Basque.

La première étape se déroulera entre Noirmoutier et Fontenay-le-Comte et passera par Saint-Gilles-Croix de Vie et Les Sables d’Olonne. La seconde étape reliera Mouilleron et La Roche sur Yon. Elle précèdera le retour du contre-la-montre par équipe : sur 35 km autour de Cholet. La 4e étape partira de La Baule en direction de la Bretagne. Ca, c’est sûr !


Pour le reste, ce sont les fuites sur les réservations dans les hôtels qui donnent quelques indications, à prendre avec des pincettes, of course :

Le mercredi 18 juillet, le grand barnum devrait arriver dans les Alpes, avec notamment un retour à l’Alpe d’Huez.

Après une journée de repos du côté de Narbonne, le Tour devrait se diriger le mercredi 25 juillet vers le massif pyrénéen avec un menu nettement plus copieux que l’année dernière et, de nouveau, la mythique montée du Tourmalet.


Donc, les sommets de Bigorre seront les premiers à accueillir les coureurs avec, en suivant, pas moins de 4 étapes sur les 3B : Bigorre, Béarn, Basque. Du 25 au 28 juillet, les Pyrénées  joueront un rôle décisif avant l’arrivée sur les Champs-Elysées (dimanche 29 juillet).

Le mercredi 25 juillet le Grand Barnum devrait partir de la célèbre cité de Carcassonne pour faire son entrée dans le massif pyrénéen, avec une arrivée probablement du côté de Luchon-Superbagnères, ou peut-être sur le versant espagnol dans le Val d’Aran.


Deux jours dans les cols pyrénéens

Le jeudi 26 juillet, le Tour attaquera du très lourd en Bigorre : le peloton pourrait prendre le départ à Lourdes et terminer sa journée en altitude dans le coin de Luz-Saint-Sauveur après avoir franchi une série de cols dont les Pyrénées ont le secret. Les Toys sont prêts !

Le lendemain, vendredi 27 juillet, les rois de la montagne devraient retrouver le mythique Tourmalet et se départager sur un parcours hyper sélectif, entre les sommets béarnais et bigourdans, avec un départ ou une arrivée à Pau.


Un contre la montre décisif au Pays Basque

La grande nouveauté sera le retour du grand barnum au Pays Basque, et – en plus – avec un contre-la-montre montagneux. Ce qui constituera un évènement de premier plan pour les Basques, privés de Tour depuis 11 ans.

Des indiscrétions venues de Saint-Pé-de-Nivelle et d’Espelette confirment l’hypothèse de cette épreuve spectaculaire sur les petites routes vallonnées entre les deux cités. Le parcours n’est pas encore connu, mais les coureurs pourraient passer par Sare et peut être faire un saut en Navarre. On sait que, inversement, le prochain Tour d’Espagne doit passer en Iparralde.


Tous les projecteurs seront tournés vers ce magnifique Pays basque intérieur, avec une promotion XXL pour leurs trésors comme le piment d’Espelette.

Le suspense va durer encore quelques jours, puisque la présentation officielle du parcours est prévue le 17 octobre prochain à Paris.

Le site du Tour de France, c’est ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *