INDEX

Dirigeants : se connaître soi-même pour faire le plein de confiance

Le 12 Juin. 2019

Au-delà des disciplines bien connues que sont le marketing ou les ressources humaines, la formation Grand Dax Managers propose aux dirigeants de mener un vaste travail… sur eux-mêmes.

Rubriques :

Pour ce troisième volet de notre série d’articles consacrés au cycle proposé par Pulseo, on discute avec Jeanne Habashi, consultante en management et intervenante dans le cadre de la formation. Elle détaille une approche très concrète du développement personnel.


Jeanne Habashi, psychologue de formation et titulaire d’un DEA de gestion d’entreprise, a repris le cabinet de conseil RH Corhus en 2011, après notamment avoir exercé dans le marketing chez HP et dirigé une affaire en Égypte dans le secteur des cosmétiques. Un profil tout à fait dans l’esprit d’une formation Grand Dax Managers se voulant conçue « par et pour » les gestionnaires et dirigeants d’entreprise.

À côté des piliers traditionnels de ce type de formation (politique et stratégie d’entreprise, marketing et ventes, droit, comptabilité, etc.), Grand Dax Managers comporte un volet « communication et efficacité du dirigeant », qu’anime l’intervenante et qui est fortement plébiscité par les participants.

Point de cours magistral en bonne et due forme ici : aux confins du développement personnel, nos dirigeants vont d’abord apprendre à travailler sur eux-mêmes. Tout part d’un constat très simple : « Diriger une entreprise consiste pour beaucoup à agir sur les autres. Mais avant cela, il est indispensable de bien se connaître afin d’agir sur soi-même », résume Jeanne Habashi. Une recette socratique qui, en deux millénaires et demi, a certes eu le temps de faire ses preuves ! Pas sûr d’ailleurs qu’on ait fait mieux depuis, y compris aux niveaux entrepreneurial et managérial…


La connaissance de soi au service de l’efficacité concrète…

Au-delà de la théorie, ce volet de la formation dacquoise s’attache bien sûr à donner à ce précepte bien connu une résonnance concrète et pratique. Ou comment la connaissance de soi permet de faire évoluer positivement sa nature… et in fine de gagner en efficacité, en apprenant notamment à mieux gérer son temps et à surmonter ses travers.

« Si je sais que je suis une personne introvertie, je vais pouvoir travailler plus facilement sur cet aspect de ma personnalité, car je sais bien que dans le cadre de mon activité, il faudra que je décroche mon téléphone ou que je sois constamment en contact avec autrui. Si je sais que je suis une personne bavarde ou que j’ai tendance à vouloir traiter tous les problèmes en même temps, j’apprendrai plus facilement à économiser mes paroles ou à gaspiller moins de temps et d’énergie sur des futilités », illustre Jeanne Habashi. Par ailleurs, une bonne connaissance de soi est aussi à la base d’une définition pertinente des méthodes ou des outils qui nous conviendront le mieux pour travailler au quotidien.


Cette année encore, ce module centré sur l’efficacité a au final permis aux apprenants de réaliser « des progrès spectaculaires, qu’ils constatent eux-mêmes et que les intervenants ont pu mesurer à la qualité de leurs récentes présentations finales, au terme des deux années de formation, que ce soit en termes de capacité de prise de parole en public, point souvent délicat, ou en termes d’efficacité des interventions, en particulier sur la gestion du temps ».

Et bien entendu, le volet « communication et efficacité du dirigeant » est aussi un moyen pour les participants d’obtenir des réponses personnalisées aux questions qu’ils se posent. « L’an dernier, à leur demande, nous avons par exemple consacré un moment à travailler sur la conduite d’entretiens RH dans l’entreprise », conclut l’intervenante.

Alors, Socrate élu manager de l’année ?

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *