INDEX

Parera, leader européen en cartographie 3D

Le 28 Nov. 2018

Basée à L’Isle-Jourdain, la pépite gersoise poursuit une progression spectaculaire, accompagnée par le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne…

Parera vient de fêter ses 50 ans. Devenue une référence internationale dans le domaine des réseaux de toute nature, elle emploie aujourd’hui plus de 550 personnes, dont 180 dans le Gers. Le tout sous la houlette de Jacques Cettolo.


Créée en 1968 par Antoine Parera, la société a d’abord forgé sa réputation grâce à son savoir-faire pour répertorier les réseaux électriques. Aujourd’hui, elle intervient en amont, au niveau de la détection, de la géolocalisation et de la cartographie des réseaux, comme en aval pour assurer la maintenance avec la création de Parera Services. Cela concerne toutes les catégories de réseaux et Parera travaille avec des clients majeurs aussi variés que Engie, Total, la Sncf, Orange ou encore Gers Numérique.


En 2015, Jacques Cettolo a pris les commandes de cette pépite gersoise, qu’il avait rejoint dès 2004. Après le rachat de Parera par le groupe Sogeclair, puis par Ginger et enfin par les Hollandais de Grontmij, le directeur général a saisi l’occasion de redonner son indépendance à cette société prometteuse.

« Le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne nous a parfaitement accompagné pour le rachat de l’entreprise qui a pu se faire avec l’appui du fonds d’investissement Ciclad. Depuis, la progression est rapide puisque nous sommes passés d’un chiffre d’affaires de 17 millions d’euros en 2016 à 30 millions cette année. Nous prévoyons de franchir rapidement le cap des 40 millions d’euros » précise Jacques Cettolo.


Il faut dire que le chef d’entreprise a accéléré la croissance externe, avec notamment trois achats significatifs, ces dernières années : celui de la société malgache ILS Océan Indien, puis ceux de Géotech, l’éditeur de logiciels SIG, et plus récemment de Scide, spécialisée dans la topographie et l’ingénierie des infrastructures. De quoi s’implanter solidement à l’international.

Elle a notamment signé un partenariat avec l’entreprise Setel-Ci, la Société d’électricité et des télécoms de Côte d’Ivoire, assurant l’ingénierie, la construction, l’optimisation, la vente de matériels Télécoms et la maintenance des réseaux de téléphonies cellulaires. Quoiqu’il faille rechercher la complémentarité ailleurs, puisque Setel-Ci intervient également au niveau de l’étude et la réalisation de projets électriques, ainsi que des travaux de génie civil. On imagine l’intérêt du deal, l’un à Abidjan étant spécialisé dans les infrastructures, l’autre dans la topographie et la maîtrise d’œuvre.


« En juillet dernier, nous avons procédé à un rééquilibrage de l’actionnariat, le fonds d’investissement devenant ainsi minoritaire. Plusieurs partenaires nous ont accompagné dans cette démarche permettant de renforcer notre indépendance, et particulièrement le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, via sa filiale PG Développement. Au-delà d’entrer dans le capital de la société, ils nous apportent des conseils mais aussi nous ouvrent leur carnet d’adresse. Ce qui est précieux quand on est en veille permanente, comme nous, pour le rachat d’entreprises bien ciblées » insiste Jacques Cettolo qui cherche régulièrement à acquérir ainsi de nouvelles compétences.


Le groupe, basé à L’Isle-Jourdain a désormais de nombreuses implantations à Toulouse (60 personnes), à Paris, Clermont-Ferrand, Troyes, Rennes ou encore à Abidjan en Côte d’Ivoire. Pour assurer son développement, il a créé son propre centre de formation afin de favoriser un recrutement parfaitement adapté. Il faut savoir que Parera continue d’embaucher régulièrement.

Avis aux amateurs !

Informations sur le site de Parera – cliquez ici

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *