SINGLE CREATEUR

CREATEURS ET PASSIONNES – Muriel van den Boogaerde Dubois et Shamp(.)

Le 12 Juin. 2020

L’ancienne fondatrice des Laboratoires de Biarritz a lancé Exploratoo, une entreprise cosmétique avec une forte dimension éco-responsable. Vous pouvez participer…

En France, 174 millions de bouteilles de shampooing sont jetées chaque année. Sensibilisée depuis toujours à l’environnement et aux dégâts de la surconsommation, Muriel van den Boogaerde Dubois décide de créer Shamp(.)


« Je n’avais aucune expérience dans les cosmétiques, mais je suis sensibilisée depuis toute petite à un mode de consommation raisonné. En effet, mes parents m’ont appris à respecter ce que la nature nous offre et à ne pas consommer à outrance. J’ai transmis ces valeurs à mes enfants », raconte Muriel van den Boogaerde Dubois.

C’est en cherchant une crème solaire respectueuse de l’environnement et à base de produits naturels qu’elle entend parler d’une algue rouge qui s’échoue sur la côte basque. « Il y a plus de 10 ans, nous nous y sommes installés pour faire des recherches. Avec mon mari, nous avons fondé les Laboratoires de Biarritz pour développer cette fameuse crème solaire grâce aux multiples propriétés de l’algue rouge ».

Mais son mari tombe gravement malade et Muriel van den Boogaerde Dubois se retrouve à devoir tout géré seule. « Cela a duré un an. Après la mort de mon mari, je n’avais ni la force, ni l’envie de continuer cette aventure. J’ai donc peu à peu laissé les rênes des Laboratoires de Biarritz aux actionnaires. Il fallait que je tourne cette page ».


Des cosmétiques sans emballages…

Cependant, un projet né dans cette entreprise lui tient encore à cœur : un travail sur les cosmétiques sans emballages. Elle poursuit son idée et prend un nouveau départ, en créant il y a près d’un an Exploratoo, une entreprise cosmétique avec une forte dimension éco-responsable.

« La CCI de Bayonne, la ADI Nouvelle-Aquitaine et la Communauté d’Agglo m’ont accompagné dans cette nouvelle aventure et m’ont beaucoup apporté », tient à préciser Muriel. Son premier produit est sur le point de voir le jour : Shamp(.), un shampoing solide en monodoses (sous forme de pastille) sans emballage.

« Son nom montre l’essence même du produit : il y a l’essentiel pour vos cheveux, sans superflu, tout en simplicité et sobre », assure Muriel van den Boogaerde Dubois. « On s’est aperçu avec la crème solaire qu’il y avait peu d’offre et beaucoup de demande ».


Ce shampoing zéro déchet vise à modifier nos modes de consommation pour impacter durablement nos modes de production. En effet, le monde des cosmétiques est extrêmement plastivore et s’engager dans des idées qui bousculent pour porter le projet de s’affranchir de tout emballage plastique nécessite courage et persévérance.

« C’est plus long, plus compliqué et plus cher que de produire des cosmétiques comme ceux que l’on peut trouver dans le commerce, c’est pour cela que les grandes marques du secteur ne s’engouffrent pas dans cette niche, car ce n’est pas assez rentable ».


Un produit 100% naturel, 100% bio…

Ce shampooing solide est très simple d’utilisation : il suffit de casser la pastille en deux pour l’émietter plus facilement dans des mains sèches avant la douche, ensuite appliquer la poudre sur toute la longueur des cheveux mouillés et frotter.

Shamp(.) ne contient que des ingrédients d’origine naturelle : un tensioactif végétal issu de la mélasse de betterave à sucre, un agent conditionneur pour la douceur issu de la racine de chicoré, un peu de glycérine Bio pour hydrater, une dose de poudre d’avoine pour apaiser, un parfum sans allergènes pour le plaisir et deux agents effervescents pour pouvoir compacter. Il a obtenu également le label Bio par Ecocert.

Une pastille suffit pour laver vos cheveux, quel que soit leur longueur et un emballage carton, type boîte d’allumettes, suffit pour 1 mois de shampoing. C’est une alternative ultra pratique et nomade !


Ekosea et Shamp(.)

Muriel van den Boogaerde Dubois a rencontré Maël Prud’hommes à l’occasion du Village valorisation territoriale du G7, l’année dernière. « La Région a rassemblé une vingtaine d’entreprises locales, chacune spécialisée dans un secteur précis. Nous avons beaucoup parlé et il m’a permis de lancer une campagne de crowdfunding sur sa plateforme le 12 mars dernier ».

Malheureusement, le Coronavirus a été de la partie et les gens n’avaient plus la tête à faire des dons. « Ekosea a prolongé notre durée de levée de fond, il me reste un mois pour réunir le plus d’argent possible ». Actuellement, Muriel a réuni plus de 6.400 euros, grâce à la participation de près de 300 personnes. Sa campagne de crowdfunding mise sur une contre-partie : les particuliers peuvent faire des pré-commandes en donnant 25, 50 ou 100 euros.


Parce qu’Exploratoo est une marque engagée, la mise au point de la formulation a impliqué la recherche d’un process de fabrication avec la plus faible empreinte écologique possible et le conditionnement a lieu dans un atelier de réinsertion et la communication est à impact limité.

Pour en savoir plus sur Shamp(.), cliquez ici

Si vous souhaitez apporter votre contribution au projet, cliquez ici

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *