Abonnez-vous
Publié le

Biarritz et l'équitation, la renaissance d'une histoire d'amour

Jusqu'au 3 octobre, le Jumping International de Biarritz animera le centre équestre d'Ilbarritz. Des cavaliers du monde entier seront présents...
Jumping International Biarritz 0
Un programme riche est prévu pour célébrer cette compétition internationale, très attachée à la ville basque. Une histoire fusionnelle qui prend ses origines il y a deux siècles.
  • C'est en 1885 que la toute première compétition internationale de saut d'obstacles est organisée à Biarritz. Les cavaliers sont alors rassemblés sur la Grande Plage, sous l'oeil avisé du tsar de Russie de l'époque, Alexandre III.

    Bien des années après, 79 pour être exact, la cité basque prend une autre ampleur, lorsque les derniers tests de sélection pour les Jeux Olympiques de Tokyo 1964 se déroulent au Stade équestre d'Aguilera. Ce complexe accueillera d'ailleurs un concours du même nom, qui gagnera en popularité grâce à des cavaliers de renom.

    Puis, durant les années 90, cette relation entre dans une nouvelle dimension quand le Jumping International de la ville de Biarritz est organisé en jumelage avec San Sebastian. De 1991 à 1998, bon nombre de cavaliers célèbres foulent, avec leurs montures, le sol basque.

    « Gamin à l’époque, j’attendais ce concours avec impatience. Toutes les grandes figures de l’équitation ont foulé le sol de cette prestigieuse épreuve. Elles ont d’ailleurs influencé mon orientation pour devenir cavalier et professionnel dans cette filière », explique Olivier Camy-Sarthy, président du pôle équestre.

    C'est d'ailleurs lui qui, dès son arrivée à la présidence en 2017, propulse l'idée de faire renaître ce concours, alors disparu du calendrier international. Un retour qui s'est vu altéré par la crise sanitaire, qui ne permet au centre équestre de n'organiser qu'une manche contre deux prévues initialement. Ce sera corrigé dès l'an prochain.

    Et c'est une très belle chose quand l'on connaît la relation qu'entretient la cité basque avec les chevaux. Biarritz est d'ailleurs l'une des villes membre du ruban rouge : des destinations internationales pour les cavaliers, qui assurent la transition entre les concours Nord-Européens et la grande tournée espagnole qui arrive en suivant.

    Des animations en cascade...

    Cinq jours de fête autour de l'équitation sont programmés dès ce mercredi. Au programme, les organisateurs prévoient des cocktails, des expositions, des animations, des démonstrations, de la musique et, logiquement, des concours !

    Le coup d'envoi sera donné au restaurant du pôle équestre, Le Nikita, avec un cocktail de bienvenue. Pour les participants au Jumping International, ce sera aussi la journée destinée aux visites vétérinaires.

    Le lendemain, place au concours. Six catégories seront en lice, avec pour chacune trois jours de compétition. Un programme dense, surtout le jeudi et le vendredi, qui sera ensuite allégé le samedi et le dimanche pour permettre aux visiteurs de profiter de toutes les animations annexes.

    Ainsi, ceux qui seront présents pourront profiter d'un taureau mécanique, mais également d'un coin réservé aux exposants, qui auront d'ailleurs une soirée dédiée le vendredi soir pour proposer animations, démonstrations et surprises.

    Le week-end, des démonstrations de polo seront faites, et un concert en plein air de Chipo est prévu le samedi soir, à partir de 21h. Tout au long de l'événement, il y aura également des baptêmes de poney et autres activités autour du monde équestre.

    Des cavaliers du monde entier sont attendus pour l'occasion, provenant de toute la France, mais aussi du sud et du centre de l'Europe, d'Amérique du Sud, etc. Les 180 boxs du centre seront d'ailleurs occupés, et près de 150 éphémères seront installés.

    Avant cet événement qui sera proposé gratuitement à toutes et tous, le centre équestre s'offre une répétition générale dès ce weekend, avec des finales régionales qui débuteront ce dimanche 26 septembre.

    Plus d'informations sur le site internet du Jumping de Biarritz

     

    À lire aussi