INDEX

Ovalie – Bleus, Bleues et Bleuets en mode italien

Le 09 Fév. 2020

Les Coqs assurent face à une très vaillante Squadra Azzura – Vers un Tournoi des 9 Nations ? – Les femmes et les moins de 20 ans se sont remis en route…

Le XV de France de Fabien Galthié a décroché une victoire bonifiée contre les Italiens et prend la tête du Tournoi des 6 Nations. Tout ne fut pas au top, mais les Bleus peuvent rêver. L’Afrique du Sud, le Japon et les Fidji sont candidats pour venir disputer le tournoi européen ; les discussions sont en cours. Les Bleues ont largement dominé les Transalpines ; les Bleuets ont battu plus difficilement les jeunes Italiens.


France-Italie (35-22) : de belles intentions et du déchet

Le superbe match des Bleus, dimanche dernier contre les Anglais (24-17), a créé une formidable attente dans le rugby français. Du coup, on espère un enchaînement d’exploits. Mais, ce deuxième match du Tournoi des 6 Nations a montré que cette jeune équipe était encore en rodage. Comme lors du Crunch, la deuxième mi-temps a été compliquée.

Les hommes de Fabien Galthié ont proposé une solide première période, malgré un léger fléchissement pendant une dizaine de minutes. Mais au retour des vestiaires, les Coqs ont trop laissé jouer les Azzuri qui se sont mis à prendre confiance. Moins d’agressivité en défense, trop de pénalités et trop de touches perdues expliquent les difficultés tricolores. Cela ne les a pas empêchés de maîtriser la rencontre.


Les Bleus ont marqué 5 essais par Teddy Thomas (7e), le capitaine basque Charles Ollivon (18e), le Gersois Grégory Alldritt (39e) une nouvelle fois élu homme du match, Romain Ntamack (75e) et le Landais Baptiste Serin (74e). Quant aux Bigourdans, Antoine Dupont, Julien Marchand et Cyril Baille, et au Landais Anthony Bouthier, ils ont livré de solides performances.

Après quelques jours de vacances, les Français reprendront le travail pour améliorer encore leur niveau de jeu. Il faudra absolument sortir une très grosse performance pour espérer aller battre le XV du Poireau dans son impressionnant jardin de l’Arms Park de Cardiff.


Tournoi des 6 Nations

Résultats du week-end : France-Italie (35-22), Irlande-Pays de Galles (24-14), Ecosse-Angleterre (6-13).

Classement : France (9 points), Irlande (9), Pays de Galles (5), Angleterre (5), Ecosse (2), Italie (0)


Les autres matches des Bleus

  • Samedi 22 février : Pays de Galles-France (17h45).
  • Dimanche 8 mars : Écosse-France (16h).
  • Samedi 14 mars : France-Irlande (21h).

L’Afrique du Sud, le Japon et les Fidji dans le Tournoi ?

Les trois pays sont candidats pour rejoindre la compétition européenne, qui pourrait devenir le Tournoi des 8 ou 9 Nations. Les discussions sont en cours au niveau des fédérations actionnaires du Six Nations. La décision sera prise d’ici septembre.

Une telle évolution fera t-elle perdre son identité à la compétition européenne ? Comment ajouter de nouvelles dates pour des matches internationaux dans un calendrier déjà surchargé ? Autant de questions chaudes à débattre.


Mais l’enjeu financier est majeur : le fonds d’investissement CVC est prêt à investir fortement dans la structure commerciale des Six-Nations. La Fédération française pourrait ainsi recevoir une manne de 16 millions d’euros par an, dont une partie reviendrait au rugby amateur.

Si le projet aboutit, tous les matches se disputeront en Europe : les Springboks et les Brave Blossoms planteront leur tente sur le Vieux Continent, tandis que les Fidjiens seront presque à domicile, puisque la quasi totalité de leurs cadres évolue en Europe.

Pour autant, les champions du monde sud-africains n’abandonneront pas le Four Nations, dans l’hémisphère sud. Ils disputeront les deux compétitions.


Revanche pour les Bleues et les Bleuets

Après s’être inclinées contre les Anglaises au stade du Hameau à Pau (13-19), les Françaises ont montré un tout autre visage face aux Italiennes qu’elles ont très largement dominé (45-10).

Pauline Bourdon (Bayonne) à l’ouverture et la Bayonnaise Céline Ferer (3e ligne à Toulouse) ont brillé. Lise Arricastre (Lons), pilier, est rentré en fin de match pour finir le boulot.


A Aix en Provence, les moins de 20 ans, doubles champions du Monde, se sont rattrapés contre les Azzuri en l’emportant avec une belle deuxième période (31-19) et en décrochant le bonus offensif. De quoi garder un espoir de remporter le tournoi, avec la défaite des jeunes Anglais.

Cette année, le groupe comprend deux représentants du bassin Adour Gascogne : l’ouvreur Bayonnais Thomas Dolhagaray (sorti sur blessure) et le centre Palois Thibault Debaes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *