INDEX

OCCITANIE – Rencontre avec Carole Delga

Le 05 Juin. 2020

La présidente de la Région Occitanie veut assurer un déconfinement progressif et sûr, tout en mobilisant les forces vives afin de réussir la relance de l’activité économique…

Élue à la tête de la Région Occitanie depuis janvier 2016, Carole Delga a été en première ligne pour organiser la période du confinement. Elle est aujourd’hui tournée vers l’avenir pour préparer une reprise dans les meilleures conditions.


« En tant que présidente de Région, ma première mission est de rassurer et protéger. C’est ce que nous avons fait en commandant 16 millions de masques pour nos soignants et pour la population, en agissant très vite sur le front économique pour la sauvegarde de nos entreprises, en maintenant les rémunérations des demandeurs d’emploi et en boostant la formation à distance ».

« En cette période de reprise d’activité, nous devons donner confiance aux travailleurs qui doivent se déplacer et aux parents dont les enfants reprennent le chemin de l’école. Là aussi, nous prenons nos responsabilités en fournissant gratuitement des masques en tissu aux 20.000 abonnés du train régional, ainsi qu’aux usagers occasionnels et aux scolaires lorsque cela est nécessaire », expose Carole Delga.


Dans les trains et les cars scolaires, la Région a déployé, en collaboration avec les acteurs du transport, un ensemble de mesures sanitaires strictes pour garantir la sécurité des voyageurs et du personnel. « Nous avons lancé avec la SNCF le système de réservation « Accès train serein », qui permet de limiter l’accès à bord pour accueillir le nombre de passagers correspondant au nombre de places offertes. Nous serons également au rendez-vous pour la rentrée dans les lycées ».


L’OCCAL, un fonds inédit…

En mars, l’Occitanie est la seule Région de France à avoir décidé d’aider les entreprises à partir de 40% de perte du chiffre d’affaires, contre 50% au niveau national. Face à l’ampleur de la crise et des besoins, « nous avons adapté notre dispositif pour soutenir les entreprises de moins de 50 salariés, tous statuts confondus, ayant un chiffre d’affaires d’au moins 35.000 euros », note Carole Delga.

Parmi les nombreuses mesures économiques prises par la Région, on peut également citer le fonds régional « L’OCCAL », doté de près de 80 millions d’euros, qui est inédit en France. Avec la participation de la Banque des Territoires, cette aide à la trésorerie et à l’équipement sanitaire des entreprises touristiques, du commerce et de l’artisanat sera un enjeu majeur dans les 12 départements et plus de 144 intercommunalités de la région.

« Tous nos dispositifs régionaux sont accessibles via le Hub Entreprendre. Je mobilise également l’Etat et l’Europe pour qu’ils soient à nos côtés pour soutenir le secteur aéronautique, qui représente 40% de l’emploi dans notre région », rappelle Carole Delga.


De l’agriculture au tourisme…

L’agriculture, le premier secteur d’emploi au niveau régional, n’a pas été oublié pendant cette pandémie. La plateforme d’approvisionnement à domicile « Solidarité Occitanie Alimentation » rencontre un vif succès : elle compte désormais plus de 4.000 producteurs inscrits et les connexions de particuliers augmentent chaque jour. « C’est un signal fort de confiance pour nos producteurs et la preuve que le développement de l’approvisionnement en circuits courts et en produits de qualité répond à une demande des consommateurs », souligne la présidente.


Cirque de Gavarnie

Pour relancer le tourisme, la présidente de la Région Occitanie fait partie des édiles qui ont plébiscité l’élargissement des conditions d’obtention des chèques vacances tourisme, reprise par le gouvernement. Rien d’étonnant à cela quand on considère que le tourisme est l’un des secteurs économiques clés et représente près de 10% du PIB régional.

Avec 30 millions de touristes accueillis chaque année, 200 millions de nuitées, pour un chiffre d’affaires de 15,9 milliards d’euros, l’Occitanie mise sur une géographie privilégiée : « Nous avons la chance, en Occitanie, de vivre dans une région de la taille d’un petit pays, entre mer et montagne, avec des lieux très préservés et un patrimoine historique et naturel exceptionnel. C’est ce potentiel que nous voulons mettre en avant en travaillant au niveau des territoires, aux côtés des professionnels et acteurs de terrain », indique Carole Delga, avant d’ajouter que « le chèque tourisme aiderait la restauration, l’hébergement, les transports en commun ou les loisirs, et permettrait aux familles touchées par une baisse du pouvoir d’achat de partir en vacances ».


La présidente de l’Occitanie plaide également pour la gratuité des péages ou un tarif adapté sur les autoroutes. « J’ai mobilisé le Comité régional du tourisme qui consacrera un budget de 3 millions d’euros, en plus de nos propres investissements, pour soutenir les acteurs touristiques au travers notamment d’une plateforme de pré-réservation, d’un numéro vert pour organiser son séjour et d’un plan de promotion adapté ».


Etat, collectivités territoriales et chambres consulaires, ensemble…

Depuis le début de la crise, Carole Delga anime une cellule de continuité économique, avec les préfets de chaque région et les fédérations de professionnels. « Nous travaillons main dans la main pour proposer à nos entreprises et à nos concitoyens, des aides complémentaires et sur-mesure. Nous le savons, les conséquences économiques vont être lourdes et les prochaines semaines s’annoncent difficiles. Nous sommes en train de finaliser plusieurs plans de soutien spécifiques notamment pour la viticulture, le thermalisme et le thermoludisme et bien sûr pour l’aéronautique avec notre futur Plan Ader exceptionnel ».


« Je tiens à saluer l’engagement et le courage de tous nos soignants depuis le début de l’épidémie : ils ont été exemplaires », insiste la présidente de Région. « Notre système de santé a tenu bon, mais nous ne pouvons plus ignorer ses failles, ses difficultés et la souffrance exprimée par les soignants bien avant le début de l’épidémie. La Région y prendra sa part, car nous allons soutenir les entreprises de notre territoire et créer ainsi une filière sanitaire régionale plus forte ».


« L’heure est aujourd’hui au déconfinement progressif et sûr, mais sûrement pas au relâchement. Nous devons rester vigilants et ne pas considérer que la fin de ce confinement signifie le retour à la vie d’avant. Les conséquences humaines, sociales et économiques sont bien trop graves pour ne pas agir avec responsabilité », précise Carole Delga


La présidente de l’Occitanie souhaite également organiser ce qu’elle appelle « le monde d’après » en collaborant avec le plus grand nombre. « Je veux dire à mes concitoyens que la Région est là, présente depuis le début de la crise pour en limiter les impacts, et sera là demain, à leurs côtés, pour sortir de cette situation inédite. Cette crise nous interroge, sur notre capacité à faire face sur le plan sanitaire, à relever le défi de l’urgence climatique qui n’a fait que se confirmer, et plus profondément sur le modèle de société que nous voulons construire dans un avenir proche »


Plus d’information sur les aides régionales en visitant le site de la Région Occitanie, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *