INDEX

Patrimoine : 9 sites sélectionnés en Adour

Le 03 Juin. 2018

Ils font partie des 250 « chefs-d’œuvre en péril » qui vont profiter de la manne dégagée par un tirage spécial du Loto, sous la houlette de Stéphane Bern…

L’animateur, chargé par le président de la République d’une « mission d’identification et de sauvegarde du patrimoine », a confirmé les sites retenus. Mais seul celui du Gers, l’Hôtel de Polignac est dans la short liste prioritaire.


L’ Arsenal à Navarrenx

Sur les 250 heureux pré-sélectionnés, 18 seulement recevront une aide directe. Les autres devront prier pour le loto dédié à l’opération animée par Stéphane Bern.

On retrouve donc 9 sites du bassin de l’Adour associés à la démarche. Trois dans les Pyrénées-Atlantiques (tous en Béarn) : le chemin de croix de Lestelle-Bétharram, le Château de Saint-Pé à Salies-de-Béarn et l’ Arsenal à Navarrenx.

Un dans les Landes : le Mausolée dit Gloriette de Jean Rameau à Cauneille.

 


Lestelle-Bétharram

Deux en Bigorre : l’église Saint-Calixte de Cazaux-Fréchet-Anéran-Camors, et l’église de Saint-Béat.

Trois dans le Gers : l’ancienne tuilerie de Blajan, l’église de Saint-Pé-Saint-Simon, et donc l’Hôtel de Polignac à Condom (photo de Une) qui est classé dans les 18 sites privilégiés.

Au total, 2.100 propositions ont été faites par les Français sur le site participatif du ministère de la Culture. Une partie du financement viendra d’un jeu de grattage spécial, dont la taxe prélevée par l’Etat sera reversée à la Fondation du patrimoine.

 


Cauneille

Le reste proviendra d’un tirage spécial du Loto, le 14 septembre, la veille des Journées européennes du Patrimoine. Ses recettes fiscales (de 15 à 20 millions d’euros) viendront abonder un fonds spécifique baptisé « Patrimoine en péril ». Cependant ce fonds financera aussi des réhabilitations de sites confiés au Centre des Monuments nationaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *