INDEX

Entreprises d’ici – Benjamin Moutet lance la filière du lin en Béarn

Le 18 Nov. 2018

A Orthez, l’entreprise familiale de tissage s’apprête à fêter ses 100 ans. Elle veut continuer à privilégier l’innovation et à valoriser les circuits-courts…

Tissage Moutet a lancé un financement participatif pour développer une véritable filière autour du lin. Une manière de relancer une tradition, d’ouvrir de nouvelles perspectives pour l’entreprise et pour des agriculteurs.


En 1913, Jean-Baptiste Moutet rachète, à Orthez, l’affaire de commerce de gros de tissus dont il était jusque-là responsable. Il monte un atelier de tissage de 4 métiers à bras devenant ainsi fabricant de « Coutil-pantalon » pour les costumes d’hommes. En 1919, Georges reprend l’entreprise de son père. Il développe ainsi une activité de linge de table toujours inspirée des rayures de l’ancien Coutil.

L’entreprise familiale se transforme en s’adaptant à l’industrialisation, les premières machines sont alors utilisées pour fabriquer le linge de maison et tous les produits en lien avec la cuisine et le linge de table. Cette date est souvent utilisée comme point de départ de l’entreprise familiale, même si l’aventure a réellement débutée en 1913.


Dans les années 1970, sous la houlette de Jacques Moutet, la société connaît son âge d’or avec un véritable essor industriel. A la génération suivante, Georges Moutet lance une diversification dans l’ameublement et l’imprimé. C’est aussi le début de l’exportation.

A la fin des années 1990, face aux très grandes difficultés rencontrées par le textile français, Catherine Moutet décide de repenser totalement l’activité. Elle innove en apportant de la couleur à la production et en ciblant les marchés de luxe.

 


En 2006, la Maison Moutet obtient le label « Entreprise du Patrimoine Vivant’ », consacrant les produits français. « Nous en sommes très fiers. Ce label apporte une réelle reconnaissance de notre métier, de notre savoir-faire et de l’authenticité de notre méthode de fabrication traditionnelle et emblématique du territoire » se réjouit Benjamin Moutet, représentant la cinquième génération.

Aujourd’hui, l’entreprise emploie une vingtaine de personnes. Le jeune dirigeant apporte un nouveau souffle et de nouvelles idées à l’entreprise orthézienne. « Je voulais réutiliser le lin pour valoriser le « made in Béarn », et proposer des produits totalement issus de notre territoire ».


Un retour au lin : entre histoire et écologie…

« Historiquement, nous utilisions le lin qui était cultivé à proximité d’Orthez. Mais, le coton est arrivé sur le marché. Plus doux et plus facile à travailler, il s’est imposé » ajoute Benjamin Moutet. Aujourd’hui, la culture du lin se fait uniquement pour l’utilisation des graines. Elle a le mérite de ne nécessiter que très peu d’eau et de produits phytosanitaires.

« La transformation de la fibre permettrait d’utiliser toutes les particularités de cette plante et représenterait une alternative éco-responsable à la fois pour les agriculteurs et les industriels textiles. Lorsque l’agriculteur extrait la graine, utilisée principalement pour l’alimentation animale, il reste la fibre : un déchet très compliqué à détruire ».


Les enjeux sont nombreux : exploiter la fibre du lin, offrir une nouvelle source de revenu à l’agriculteur, valoriser les productions du territoire et mettre en place des démarches plus respectueuses de l’environnement. « Nous collaborons depuis six avec Régis Cassaroumé, un agriculteur situé à Mesplède, près d’Orthez et avec Jean-Marc Pécassou, un enseignant au lycée agricole de Mugron. De plus, des agriculteurs du Gers sont venus vers nous pour s’insérer dans le projet » souligne-t-il.


En 2017, le chiffre d’affaire de la maison Moutet s’élevait à 1,1 million d’euros, dont 40% est réalisé à l’exportation, principalement vers les USA et le Japon. En France, l’entreprise familiale fait appel à des revendeurs.

La Maison Moutet compte parmi ses clients des noms très connus, à l’instar de la Maison Blanche à Washington, ou bien le Musée du Louvre à Paris.

 


Un programme bien chargé…

« Deux fois par an, nous organisons dans notre magasin des braderies déjà bien connues de nos clients, la prochaine se déroulera du 6 au 13 décembre » révèle Benjamin Moutet.

« De plus, avant la fin de l’année, nous allons déposer le cahier des charges du Linge Basque. Depuis 2012, nous travaillons sur cette Indication géographique. C’est un linge traditionnel fabriqué depuis des siècles entre Bayonne et Perpignan. Il est fait à base de lin, ce qui le rend plus résistant que les produits à base de coton ».


« Enfin, en 2019, nous fêterons le 100e anniversaire de l’entreprise. A cette occasion, nous allons organiser des événements tout au long de l’année pour mettre en lumière nos produits, nos collaborateurs et notre savoir-faire. De nouveaux produits vont aussi voir le jour et démontrer le dynamisme de la marque et de nos équipes » conclut Benjamin Moutet, bientôt centenaire… enfin, l’entreprise.

Informations sur le site internet


Pour vous associer au financement participatif de la filière Le lin des Pyrénées, cliquez ici

 

Photos : Tissage Moutet et Sébastien Arnouts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *