Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le
Initiatives RSE

INITIATIVES RSECarriquiry recycle ses coffres forts en mobilier unique et artistique

Très attachés à l'environnement et à la dimension RSE au cœur de leur entreprise, Virginie et Mickaël Castets ont décidé de donner une seconde vie aux coffres forts rébus de leur production. Un travail collaboratif avec un artiste peintre local...
L'équipe de Carriquiry devant sa nouvelle usine à Pau.

En plus de cette démarche précise, Carriquiry est très impliquée en faveur de l'environnement : nouvelle usine aux normes RT2012, engagements concernant le rejet de carbone, plantation d'arbres, etc.

« Ah ça, c'est mon bébé ! », s'exclame Virginie Castets lorsqu'on lui parle de l'initiative de recyclage de coffre-fort de Carriquiry. « Je voyais tous ces coffres entreposés dans un hangar avant d'être détruits, je trouvais ça dommage... Ce sont de beaux objets, ils ont une âme, une histoire, c'est trop bête de s'en séparer, et puis c'est tout sauf responsable ».

C'est ainsi qu'est venue l'idée de réhabiliter ces coffres afin d'en faire de beaux objets de décoration. « Certains s'en servent pour du rangement, d'autres veulent les transformer en minibar, pour d'autres c'est uniquement un bel objet à exposer. L'avantage c'est que chaque coffre est unique puisqu'ils sont faits artisanalement et surtout sur-mesure avec le client. On peut y ajouter du bois, des roulettes dessous, etc. ».

Ce dernier, s'il souhaite s'offrir l'un de ces coffres, est maître de son projet. Après avoir exposé ses envies auprès de Carriquiry, l'entreprise réalise un projet en 3D qu'elle présente au client. Dès que le projet est validé, le coffre passe entre les mains du peintre qui s'occupe de lui redonner une beauté conformément aux désirs du client, et le tour est joué. « Nous avons tellement de coffres de côté que le client peut quasiment avoir n'importe quelle taille... ! ».

Cette initiative est encore très récente, puisqu'elle n'a que six mois, mais elle est loin d'être anodine pour Virginie Castets et Carriquiry, très impliqués dans cette dimension écologique. « J'aime ma planète, et il n'existe pas de planète B. C'est important d'agir. Cet été j'ai eu très peur, le réchauffement climatique a été plus visible que jamais... ».

Ainsi, Carriquiry, qui a récemment inauguré sa nouvelle unité de production, s'est attachée à construire un bâtiment écoresponsable, aux normes environnementales et multiplie les actions plus ou moins importantes. « Par exemple, chaque salarié a un objectif RSE défini dans le cadre de son entretien professionnel. C'est aussi une façon d'impliquer tout le monde, car l'écologie et la lutte contre le réchauffement climatique, c'est l'affaire de tous ». Toujours dans cet esprit, des arbres ont été plantés le jour de l'inauguration et nommé après les enfants des salariés. « À chaque nouvelle naissance, nous planterons un nouvel arbre », conclut-elle.

LE GUIDE DES INITIATIVES RSE

Il est placé sous le parrainage d’institutions du territoire (liste provisoire) :

CCI des Landes, CCI Bayonne Pays Basque, CCI Pau Béarn, Chambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques.

Le premier groupe de mécènes est composé de :

EuroSIMA (cluster de la glisse regroupant 180 entreprises), Teréga Accélérateur d’énergies (fonds de dotation), Facilities Multi Services (entreprise adaptée), Famille Michaud Apiculteurs, Emac, Despagnet TP, Benvivo, Groupe Arobase Intérim, Abelio propreté, Consortium du Jambon de Bayonne, Les Thermes de Dax , Glass Partners

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi