Abonnez-vous
Publié le

La Ciergerie de Lourdes revient dans la lumière

Désormais pilotée par le Sanctuaire, la PME compte bien valoriser son savoir-faire qui rayonne dans le monde entier.
La Ciergerie de Lourdes revient dans la lumière
Cette fabrique crée en 1928, développée par la famille de Philippe Douste-Blazy, a été reprise par les autorités religieuses, en septembre dernier. Elle était leur fournisseur exclusif.

L’enjeu était de sécuriser l’entreprise bigourdane et ses 15 emplois, au sortir de la crise sanitaire. Mais aussi de consolider cette activité essentielle au cœur des pèlerinages et qui bénéficie du label « Entreprise du Patrimoine Vivant ». Même si ses cierges font le tour du monde, l’entreprise a su garder une approche traditionnelle et artisanale.

Avant la pandémie, la Ciergerie de Lourdes réalisait un chiffre d’affaires annuel de 1,5 million d’euros. Jusqu’en 2004, elle était dirigée par la mère de l’ancien ministre et ancien maire de Lourdes. Sa famille était ensuite restée actionnaire de cette fabrique pas comme les autres.

C’est donc le Sanctuaire qui est désormais aux commandes et qui compte profiter de la relance des pèlerinages, dès ce mois d’avril, pour donner en nouveau souffle à une gamme déjà large avec la production de bougies et de cierges, de veilleuses votives et de lumignons, ou encore d’accessoires pour les principaux évènements de la vie des fidèles : naissances, mariages, baptêmes, communions, célébrations et fêtes religieuses. Sans oublier l’évolution vers des articles biodégradables.

Evidemment, le produit phare et incontournable est le Cierge de Lourdes qui bénéficie d’une marque à part entière. Au-delà de sa qualité de fabrication, il est tout simplement unique au monde parce qu’il porte un message profond et parce qu’il symbolise les apparitions de la Vierge.

« Bernadette était issue du peuple, elle était pauvre et n’avait que des cierges en suif. Ils n’étaient pas blancs mais blancs-crème ». C’est cette teinte qui a été préservée pour le Cierge de Lourdes, avec à sa base le bleu marial, « rappel du bleu de la ceinture de la vierge ».

« Pour chaque pèlerin, malade, visiteur et pour les chrétiens du monde entier, depuis près de 100 ans, le Cierge de Lourdes symbolise une intention, un souhait ou un remerciement » insiste l’entreprise bigourdane. Il est pour chacun « une lumière dans son angoisse ou sa détresse, en tout cas une lumière vers le soulagement et l’espoir. Le cierge de Lourdes véhicule un message personnel ».

Grâce à son site internet, la Ciergerie a pu continuer à répondre aux très nombreuses demandes des pèlerins. On peut y retrouver sa vaste gamme, avec une signature reconnaissable garantissant son authenticité face à la concurrence.

Informations sur le site internet de la Ciergerie de Lourdes.

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi