Abonnez-vous
Publié le

Daher met les gaz dans l’innovation

L’avionneur, équipementier et logisticien vient d’annoncer qu’il est en train de créer 3 nouveaux centres d’innovation près de ses sites de Toulouse, Nantes et… Tarbes.
DAHER 1
Daher indique que ces 3 centres, lancés avec le soutien de l’État et de la Région Occitanie, seront opérationnels dès 2022. Ils s’appuieront sur un modèle d’innovation ouverte. Le futur « techcenter » de Tarbes sera en particulier dédié aux avions.

Après la pluie, le beau temps ? On le sait : la crise a quelque peu secoué Daher, contraint l’an dernier de mettre en œuvre un plan de sauvegarde de l’emploi. Certes, l’impact de ce plan a été moins important qu’initialement prévu, avec plus de 600 postes sauvés sur les 1.260 qui devaient être supprimés.

Mais il n’y avait pas encore de quoi se réjouir trop franchement. Heureusement, les premiers signes d’un rebond se font sentir, en particulier au niveau des ventes de TBM, qui retrouveront cette année un niveau normal (une cinquantaine d’appareils devraient être vendus en 2021).

Ce 9 septembre, Daher a fait une autre belle annonce : l’entreprise déclare être en train de créer de 3 centres d’innovation sur ses implantations nantaise, toulousaine et tarbaise. Chacun de ces centres sera spécialisé dans l’un des 3 métiers de Daher, à savoir les aérostructures, la logistique et la construction d’avions.

Le centre nantais sera situé à Saint-Aignan-de-Grandlieu, sur le pôle industriel d’innovation Jules Verne, qui réunit déjà un institut de recherche technologique, un pôle de compétitivité et un technocampus. Le nouveau « techcenter », projet soutenu par le fonds de modernisation de l’industrie aéronautique, se consacrera aux aérostructures et aux matériaux composites. La première pierre en sera posée prochainement en vue d’une mise en service l’an prochain.

Démarche d’innovation ouverte…

À Cornebarrieu, près de Toulouse, un accélérateur de projets baptisé « Login » verra quant à lui le jour avec l’appui de la Région Occitanie et de Bpifrance. Il rassemblera startups, PME et grands groupes dans l’optique de faire émerger de nouvelles solutions logistiques selon des principes « d’innovation ouverte et collaborative ». Un appel à projets est d’ailleurs déjà en cours depuis juillet. L’ouverture de la structure est prévue au premier semestre 2022.

Enfin, cerise sur le gâteau, un troisième centre sera implanté à Tarbes et œuvrera au développement du métier d’avionneur de Daher. L’entreprise parle de laboratoires matériau, d’ateliers de prototypage rapide ou encore de bancs d’essais mécaniques et d’intégration des systèmes. À ce centre seront associés des projets du programme de recherche du Corac (Conseil pour la recherche aéronautique civile). Comme les deux autres centres, il sera opérationnel dès 2022. De nouveaux collaborateurs d’autres sites Daher devraient ainsi arriver sur Tarbes.

« Ces centres ont vocation à accélérer l’innovation et le développement collaboratif afin de conforter l’avance technologique de Daher sur ses marchés », expose l’entreprise, qui précise que « ces nouveaux lieux favoriseront l’échange et la collaboration – entre les équipes de terrain et les bureaux d’études, les clients et les partenaires publics (établissements d’enseignement supérieur, laboratoires académiques…) et privés (centres techniques, incubateurs…) – pour préparer l’aéronautique et la logistique de demain ».

À l’occasion de cette annonce, le DG de Daher Didier Kayat n’a pas manqué de remercier l’État et les collectivités pour leur soutien. « Ces centres d’innovation démontrent notre ambition pour développer des solutions toujours plus innovantes et respectueuses de l’environnement, utiles pour la transformation en profondeur de nos secteurs d’activité, et plus largement pour la société et les générations futures. Ces trois projets placent notre groupe, mais aussi les territoires, au cœur et à l’avant-garde des enjeux industriels de demain », a-t-il résumé.

Plus d’informations sur le site internet de Daher

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.