Abonnez-vous
Publié le
Initiatives RSE

INITIATIVES RSEE-Taranis, transparence et humain

Une éolienne compacte et composée à 90% de matériaux recyclables pour favoriser l’autoconsommation ? C’est possible.
L'éolienne Alae, construite par l'entreprise E-Taranis, elle-même fondée par Thibault Eudier, Mathieu Haristoy et Jérémy Pelé à Saint-Jean-de-Luz.
Le bureau d’étude basque développe des technologies dans le domaine des énergies renouvelables en passant exclusivement par des matériaux français et recyclables. Son objectif est de relocaliser la production en France pour limiter le coût carbone des importations et de recréer de l’emploi localement.

Trois amis originaires de Saint-Jean-de-Luz se sont associés dans ce projet un peu fou : Thibault Eudier, Mathieu Haristoy, Jérémy Pelé. E-Taranis s’est donné pour mission de proposer une énergie respectueuse de l’environnement et accessible à tous.

« Les TPE n’ont pas besoin de rechercher des certifications ISO pour être vertueuses. C’est avant tout un état d’esprit. On joue la transparence, en essayant d’améliorer au mieux notre sourcing et nous faisons attention au cycle de vie des matériaux que nous utilisons », souligne Jérémy Pelé.

La start-up a développé une petite éolienne à voile brevetée, baptisée « Alae », destinée aussi bien aux particuliers qu’aux collectivités. À noter qu’une éolienne peut apporter les deux tiers de la consommation électrique d’une maison moyenne hors chauffage électrique en fonction de la zone géographique.

Fabriquée avec de l’aluminium et des voiles de bateau, cette éolienne compacte est composée à 90% de matériaux recyclables. « Nous essayons d’utiliser un maximum de matériaux provenant de la région. Nous avons des fournisseurs en Béarn et en Vendée et nous souhaitons utiliser des fibres de lin ou de chanvre pour remplacer les voiles de bateau actuelles », souligne l’un des associés.  

Elle peut s’installer sur un toit, un lampadaire ou à même le sol, avec un mât d’une hauteur de douze mètres maximums. « Alae » peut produire jusqu’à 2kW par heure. En deux heures et demie, cette production correspond aux besoins de deux personnes dans un logement de 60 m² hors chauffage et eau chaude électriques.

Sa commercialisation à destination du grand public est d’ailleurs prévue en 2023. Plusieurs éoliennes vont être rapidement installées à Saint-Jean-de-Luz lors d’une phase d’expérimentation. « On est toujours perfectible, même si le 100% vertueux est impossible à atteindre. On se fixe quand même des objectifs réalisables à notre niveau », précise Jérémy Pelé.

LE GUIDE DES INITIATIVES RSE

Il est placé sous le parrainage d’institutions du territoire (liste provisoire) :

CCI des LandesCCI Bayonne Pays Basque, CCI Pau BéarnChambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques.

Le premier groupe de mécènes est composé de :

EuroSIMA (cluster de la glisse regroupant 180 entreprises), Teréga Accélérateur d’énergies (fonds de dotation), Facilities Multi Services (entreprise adaptée), Famille Michaud ApiculteursEmacDespagnet TPBenvivoGroupe Arobase IntérimAbelio, Les Thermes de Dax

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi