Abonnez-vous
Publié le

La recette – Huîtres et kiwi à la fête

Elles font partie des incontournables des tables de fêtes de fin d’année. Et les Landes possèdent elles aussi leurs parcs ostréicoles !
Car, après les huîtres de Capbreton, c’est le lac d’Hossegor - ouvert à l’océan par le percement du canal ordonné par Napoléon III - qui vient leur servir de berceau douillet.

Ce véritable écosystème si singulier est particulièrement riche en phytoplancton, et les demoiselles profitent de cette abondante nourriture pour s’y développer très vite. Au rythme des marées, le lac d’Hossegor bénéficie d’un renouvellement de l’eau au même titre que le bassin, ce qui réduit considérablement les risques de pollution liés à l’agriculture ou la pratique des sports nautiques.

Ces conditions idéales leur confèrent un petit goût de noisettes incomparable ajouté à leur saveur iodée, en plus d’une texture onctueuse.

Ils sont aujourd’hui seulement six producteurs à avoir choisi de perpétuer la tradition familiale autour de l’ostréiculture, sur ce lac marin qui regroupe toutes les qualités nécessaires et optimales. La qualité de l’eau, la salinité et l’ensoleillement en font partie. Les cabanes à huîtres sont le lieu idéal pour les déguster et découvrir leur histoire auprès de ces passionnés.

En attendant d’aller à leur rencontre, voici pour le réveillon de la Saint-Sylvestre une recette 100% locale, entre huîtres des Landes et kiwi de l’Adour, ultrasimple, ultra-saine, et ultra-rapide. Zen, quoi. Parce qu’il y a mieux à faire le 31 décembre, que de s’enfermer dans la cuisine en attendant les invités…

Informations sur le site internet des Huîtres d’Hossegor

Ingrédients

1 kiwi de l’Adour pour 6 huîtres
1 échalote pour 6 huîtres

Préparation

Peler et tailler le kiwi de l’Adour en fin bâtonnets.
Ciseler finement l’échalote.
Déposer un peu de kiwi et d’échalote dans les huîtres.
Agrémenter de vinaigre, poivre, citron selon les goûts.

Photo : Studio Clin d’œil photographies pour KiwiAdour.com

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi