Abonnez-vous
Publié le

Le Panier roulant, pour relier producteurs locaux et consommateurs

Pour aider les producteurs gersois à mieux vendre auprès des consommateurs qui n’ont pas toujours la possibilité de se rendre sur place, Ludivine a créé sa propre épicerie qui livre à domicile sur tout le territoire.
Ludivine dans son camion de livraison Le Panier roulant
Les producteurs sont près d’une trentaine aujourd’hui, connus ou récemment installés, à être présents sur son site en ligne.

Ludivine travaillait auprès d’un public en situation de handicap, tout en rêvant depuis toujours d’avoir un commerce bien à elle. L’idée s’est présentée à elle en observant Dimitri, son compagnon éleveur de poules pondeuses bio à Barran, et le constat qu’il a du mal à vendre sa production par manque de temps pour la mettre en valeur.

« J’ai compris que la plupart des producteurs étaient dans la même situation que lui, trop occupés sur leur exploitation et à la transformation des produits. J’ai décidé alors de quitter mon activité salariée pour leur venir en aide. J’avais aussi envie d’être ma propre patronne, et de changer de mode de vie car nous avons eu une petite fille l’an dernier » explique la jeune femme de 32 ans.

La mise en place de son “Panier roulant” en octobre 2022 lui aura pris environ un an, le temps de se former à son nouveau métier et de contacter les producteurs du département pour agrandir le réseau des plus proches. Ludivine se rend systématiquement sur leur exploitation pour les rencontrer, et connaître leur façon de travailler.

Je propose tout ce que l’on peut trouver dans une épicerie

« Lorsqu’il m’en manque un, je lance un appel sur les réseaux sociaux, comme en ce début d’année pour trouver un éleveur de chèvre ou de brebis. J’essaie aussi de prospecter un peu partout, je vais sur les marchés. Tous sont du Gers, sauf un de Madiran, “Lait Délices and cow”, qui propose des yaourts fermiers. Je propose des légumes, de la viande, des fromages, des bocaux, des pâtes, des confitures… Tout ce que l’on peut trouver dans une épicerie en fait ».

Côté consommateurs, qui souvent souhaitent manger local mais n’ont pas le temps de faire le tour des producteurs ou d’aller sur les marchés, il suffit de se connecter sur la “boutique” de Ludivine, et de composer tranquillement son panier. Cafés Di Costanzo, Domaine d’Embidoure, Eauzons, Escargots de Malicorne, Moutarde de Gascogne, ou encore Burosse pour n’en citer que quelques uns. Aux côtés de ces noms déjà connus, de “petits nouveaux” plein d’enthousiasme, comme les créations couture de L’Atelier de Liluna, Le Miel de Tanguy, Les Petites Louches…

« Une fois la commande passée et réglée en ligne, je prends contact avec les clients pour convenir du jour, de l’heure et du lieu de livraison. S’il s’agit de produits frais, surtout pour la viande, les commandes doivent être passées avant le dimanche soir. De cette façon, les éleveurs savent le lundi matin ce qu’ils doivent prévoir pour les livraisons de la semaine. Il s’agit de bien s’organiser ».

Si Ludivine reconnaît parcourir beaucoup de kilomètres, elle sait que l’aventure du Panier roulant ne fait que commencer. Elle sait aussi qu’elle est parvenue à son objectif de valoriser les richesses  du terroir en rendant service aux producteurs locaux et aux consommateurs, tout en exerçant le métier dont elle rêvait.

Marielle Fourcade

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi