Abonnez-vous
Publié le

GENS D'ICISandy Mossion, pédagogue de nature

De la balade au cœur des Baronnies pour le choix des matériaux végétaux au tressage, ses ateliers de vannerie sauvage permettent de renouer avec la vie qui nous entoure. On y apprend beaucoup plus qu’une simple méthode.
Depuis le petit village de Lies, Sandy Mossion propose des ateliers qui sortent des sentiers battus.

Un dimanche - ou trois mercredis après-midi - par mois, elle part en promenade avec son groupe pour aller récolter la matière naturelle qui sera ensuite tressée pour donner vie à des objets.

« Le thème change tous les mois. En fonction des besoins, nous allons ramasser les végétaux soit sur les hauteurs, soit en bordure de rivière pour trouver des fibres végétales très souples, comme les feuilles d’iris, ou des joncs par exemple. Le but est que les personnes soient ensuite capables de les reconnaître, et de savoir où les trouver ».

Le principe est que les gens soient autonomes dans le choix des matériaux, des végétaux, et dans la fabrication 

De retour à son atelier, Sandy explique les différentes manières de tresser, avant de suivre ses “élèves” tout au long de leur travail manuel. À ce stade là, c’est aussi l’autonomie qui prime. « Le principe est que les gens soient autonomes dans le choix des matériaux et des végétaux, et dans la fabrication ».  

Sous les doigts soigneusement occupés à entrelacer, se dessinent peu à peu un chapeau, des bijoux, un “tisthal”, ce panier sur arceau traditionnel des Baronnies…  Sandy souligne qu’il peut être réalisé dans la journée, y compris par un enfant. Voyant que les plus jeunes étaient d’ailleurs intéressés, elle a mis en place un rendez-vous mensuel régulier parents-enfants.

« À la base, je suis accompagnatrice en montagne, mais ce qui m’intéresse vraiment, c’est l’utilisation de la nature. J’ai travaillé pendant dix ans à Capvern-les-Bains, où je proposais des animations autour de l’utilisation des plantes comestibles, médicinales, des peintures végétales et la vannerie. Puis j’ai eu envie de m’installer à mon compte, et j’ai pu relancer l’activité après les confinements. Je me sens plus comme une pédagogue de la nature qu’une vannière. Je ne fabrique pas des paniers tous les jours pour les vendre… ».

Autodidacte, Sandy a testé différentes méthodes avant d’en trouver une ancestrale amérindienne lui convenant. Son travail aujourd’hui concerne la vannerie sauvage, mais aussi des balades à thème autour du chant des oiseaux, la stimulation des végétaux…

« C’est intéressant de donner envie aux gens de sortir dans la nature, de retrouver le contact avec les animaux et les végétaux, et d’apprendre à s’en servir pour redonner vie à ce qui nous entoure. Je propose aussi des ateliers de tannage à cru, sans produits chimiques, pour fabriquer des instruments à percussion ».

En manque d’inspiration pour offrir un cadeau particulièrement original, confectionné de A à Z avec amour ? Direction Lies chez Sandy Mossion pour les prochaines sorties. Mais on s’inscrit d’abord !

06 21 06 23 42

Voir la page Facebook Détour sauvage

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi